Au G7 en Allemagne, Ban Ki-moon appelle à impliquer les jeunes dans la lutte contre le terrorisme

Écouter /

 

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, et son épouse, Ban Soon-taek, lors de sa visite en Allemagne. Photo: ONU/Rick Bajornas

Face à la montée de l'extrémisme violent à travers le monde, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi les pays confrontés à cette menace à impliquer les jeunes dans la lutte contre le terrorisme.

Lors d'une séance de travail sur le terrorisme, organisé en marge du Sommet du G7, à Schloss Elmau, près de Munich Ban Ki-moon, a dit être de plus en plus préoccupé par la propagation des groupes extrémistes violents et des idéologies de haine, et a appelé les pays confrontés à la montée de l'extrémisme violent à impliquer davantage les jeunes dans la lutte contre le terrorisme.

Ban Ki-moon a indiqué que les jeunes sont le groupe le plus enclin à la radicalisation et à l'extrémisme violent, la plupart des combattants terroristes étrangers étant des jeunes hommes âgés entre 15 et 35 ans. Il s'est aussi inquiété du fait qu'au cours des quinze dernières années, la plupart des efforts de lutte contre le terrorisme ont été réactifs, se focalisant principalement sur les mesures militaires et sécuritaires. Une approche, a-t-il dit, qui a souvent généré des conséquences négatives involontaires, en radicalisant davantage des communautés privées de leurs droits.

Le Secrétaire général a affirmé que les jeunes font partie de la solution pour prévenir l'extrémisme violent. Et a par conséquent appelé les États à faire davantage d'efforts pour les impliquer. Les réseaux de jeunes artisans de la paix auront davantage d'impact que n'importe quel programme gouvernemental, a notamment affirmé le Secrétaire général.

(Mise en perspective : Florence Westegard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...