Niger: le PAM apporte une assistance alimentaire d’urgence aux victimes de violences à Diffa

Écouter /

Une famille à Diffa, au Niger, ayant fui la violence au Nigéria. Photo OCHA/Franck Kuwonu

Le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM) a annoncé mercredi qu’il délivrait actuellement, en partenariat avec l’ONG Care International, une assistance alimentaire d’urgence à près de 5000 personnes victimes de l’attaque violente survenue dans la nuit du 17 au 18 juin 2015 dans les villages de Lamana, Boulamari et Ougoumaou, dans la région de Diffa au Niger.

En plus des pertes en vies humaines—38 morts et de nombreux blessés—cette attaque a occasionné des dégâts matériels très importants, a déclaré le PAM dans un communiqué de presse, ajoutant que la plupart des maisons et des stocks de vivres ont été brulées.

Le PAM distribue une ration d’un mois, composée de 100kg du riz, de 20 kg de légumineuses et de 4 kg d’huile par ménage dans les villages affectés, a expliqué l’agence. Les enfants de 6 à 59 mois et les femmes enceintes et allaitantes, reçoivent respectivement 6 kg de Supercereal (des produits à haute valeur nutritive) et du 7,5 Super Cereal et 0,75 kg d’huile pour prévenir la malnutrition.

« Nous sommes horrifiés par ces attaques sur des populations vulnérables, en insécurité alimentaire et nutritionnelle. La situation humanitaire à Diffa est encore plus difficile en cette période de soudure et les récents évènements ne font qu’accroitre la souffrance des ménages très pauvres », a déploré le Directeur pays du PAM au Niger, Benoit Thiry, soulignant que l’assistance du PAM constitue une réponse supplémentaire pour alléger le fardeau de la faim et de la malnutrition de ces populations.

Cet appui du PAM vient compléter les efforts du Gouvernement nigérien, qui a immédiatement réagi à la situation humanitaire en distribuant des vivres aux populations durement affectées, a précisé l’agence.

Depuis février 2015, la région de Diffa fait face à une situation d’insécurité sans précédent avec des attaques armées qui affectent la situation alimentaire des populations dans une des régions les plus pauvres du Niger, structurellement déficitaire sur le plan agricole.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...