20 juin : Journée mondiale 2015 des réfugiés

Écouter /

Refugiés kurdes syriens qui traversent la frontière turque.
Photo HCR/I.Prickett

Alors que le 20 juin marque la Journée mondiale des réfugiés, le Haut-Commissaire aux réfugiés Antonio Gutierres peint un tableau plutôt sombre de leur situation à travers le monde.Selon les derniers chiffres du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), environ 60 millions de personnes sont déplacées soit par les conflits, ou par les persécutions, un chiffre record, jamais atteint jusqu'à présent. « Leur nombre augmente et la tendance s'accélère, chaque jour, sur chaque continent. En 2014, chaque jour, en moyenne 42 500 personnes sont devenues des réfugiés, des demandeurs d'asile ou des déplacés internes – c'est quatre fois plus qu'il y a tout juste quatre ans », a-t-il ajouté.

Gutierres précise que 20 millions parmi ces personnes sont des réfugiés dont un large nombre d'enfants. Il s'est aussi exprimé sur la politique de certains pays, qu'il juge hostile : « certains des pays pourtant en mesure d'apporter une aide ferment leurs portes aux personnes en quête d'asile. Les frontières se ferment, les refoulements augmentent tout comme l'hostilité à leur égard » a-t-il indiqué à ce propos.

Le Haut-Commissaire a aussi évoqué le manque de moyens de son agence alors que le nombre de déplacés continue d'augmenter ainsi que la situation alarmante dans laquelle le monde se trouve à l'heure actuelle : « Nous arrivons maintenant à un moment de vérité. La stabilité du monde s'effrite, générant des déplacements de populations d'une ampleur sans précédent. »

Enfin le chef du HCR a exhorté tous les pays à renouveler leur engagement envers la Convention de Genève de 1951, dont le texte a attrait au statut des réfugiés.

(Mise en perspective de Tsigue Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...