Yémen : l'ONU s'inquiète des pénuries de nourriture et de carburant

Écouter /

Au Yemen un aeroport est vital pour acheminer toute forme d’aide Photo UNICEF

Selon le Fonds des Nations Unies (UNICEF), si les restrictions concernant les importations commerciales de nourriture et de carburant se poursuivent, elles pourraient engendrer plus de décès d'enfants que les armes, dans les mois à venir. Pour rappel le Yémen importe 90% de son alimentation.  Ainsi, 120 000 enfants seraient à risque de malnutrition sévère dans les trois prochains mois, si les services de santé et d'hygiène ne redémarrent pas. A l'heure actuelle 2,5 millions d'enfants de moins de 5 ans sont à risque de maladies diarrhéiques et autres maladies contagieuses.

De son côté le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour le Yémen, Johannes Van der Klaauw, s’est déclaré jeudi profondément préoccupé par les informations en provenance d’Aden faisant état de dizaines de personnes tuées et blessées, dont de nombreux civils, lors des affrontements, et a réclamé une pause humanitaire.

« Des civils auraient été visés alors qu’ils tentaient de fuir vers des zones plus sûres, après avoir été piégés à Aden sans accès, ou bien un accès limité, à de l’eau, de la nourriture et des soins de santé pendant des semaines », a dit M. Van der Klaauw dans une déclaration à la presse.

Au cours des six semaines qui ont suivi l’escalade du conflit au Yémen, plus de 1.400 personnes ont été tuées et près de 6.000 blessées, dont de nombreux civils, par des frappes aériennes et lors d’affrontements au sol.

Le Coordonnateur humanitaire a demandé à toutes les parties au conflit de permettre aux civils de quitter les zones de combat et de fournir un accès rapide, sûr et prévisible à toutes les personnes dans le besoin au Yémen. Il a aussi réclamé une nouvelle fois « une pause humanitaire » pour permettre aux civils de partir et d’avoir accès aux services de base et pour permettre aux agences humanitaires de fournir une assistance.

(Interview de Christophe Bouliérac porte-parole de l’UNICEF, propos recueillis par Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...