Yémen : L'ONU s'inquiète de la prise pour cible d'infrastructures civiles

Écouter /

Des habitants de Sana’a, au Yémen, fouillent les décombres suite à une frappe aérienne. Photo: IRIN/Almigdad Mojalli

Le Bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme s'inquiète de la destruction de nombreuses infrastructures civiles, y compris de maisons, dans plusieurs districts du Yémen ces derniers jours. Selon le Bureau des frappes aériennes ont notamment détruit plusieurs habitations civiles qui auraient appartenus à des personnes affiliés aux Houthis.

Au cours d'un incident qui s'est déroulé le 1er mai, au moins 17 civils, dont quatre enfants ont été tués, et 27 autres blessés lors d'une frappe qui a pris pour cible, à Sana'a, le domicile d'un dirigeant houthi.

Le Bureau du Haut-Commissaire appelle à ce que cesse immédiatement la prise pour cible délibérée de civils qui ne participent pas directement au conflit, et réitère aussi que des enquêtes doivent être effectuées pour toute violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire.

Selon le dernier bilan du Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l'homme, en date du 3 mai, le conflit au Yémen aurait fait près de 650 morts, dont plus de 130 enfants, ainsi que plus de 1360 blessés.

Le Bureau s'inquiète également du sort des 3 millions de personnes handicapées qui vivent au Yémen. Ces dernières ont de plus en plus de mal à subvenir à leurs besoins de base, sans compter les graves défis qu'elles rencontrent en matière de protection.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...