Tanzanie: Le HCR lance un plan d'urgence suite au décès de sept réfugiés burundais

Écouter /

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Gouvernement tanzanien sont en train de prendre des mesures d'urgence pour contenir une grave irruption de maladie d'origine hydrique qui a déjà fait sept morts depuis mercredi parmi la population de réfugiés Burundais récemment arrivés en Tanzanie.

Soixante-dix-sept Burundais à Nyarugusu, dans la province occidentale de Kigoma, sont en train d'être traités pour une diarrhée aqueuse aiguë et trois cent autres personnes reçoivent des soins pour une diarrhée aqueuse à Kagunga, un village tanzanien situé à poximité de la frontière avec le Burundi, ainsi que dans le stade de Kigoma.

Le HCR a indiqué que sa priorité est de se préparer au pire et d'établir un centre de traitement du choléra à Kagunga. Ce village n'a qu'un petit dispensaire de santé qui ne dispose ni de moyens de diagnostic ou de traitement. Le HCR est en train de faire venir dans l'urgence des médicaments par voie aérienne.

Kagunga est un petit village situé sur les rives du Lac Tanganyika et entouré de hautes montagnes. Le moyen le plus facile d'y accéder est par bateau. Le nombre de réfugiés à se rendre dans ce village a augmenté de manière dramatique ces derniers jours. Selon les autorités locales, 50 000 Burundais y vivraient à present dans des conditions extrêmement difficiles.

Le HCR est en train de prendre des mesures d'urgence pour améliorer l'hygiène et l'assainissement dans le village et accélère aussi ses efforts pour relocaliser la population de réfugiés.

Depuis l'arrivée des Burundais au début du mois de mai, le HCR a affrété des bateaux pour qu'ils puissent se rendre dans le camp de Nyarugusu qui abrite actuellement 20 000 réfugiés.

Le HCR, en collaboration avec les autorités locales et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), appuie aussi une intiaitive visant à déblayer un chemin dans les montagnes pour permettre aux réfugiés de quitter Kagunga à pied.

En tout, ce sont plus de 70 000 Burundais qui sont arrivés en Tanzanie depuis le commencement des troubles au Burundi, début avril.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...