Syrie : le Conseil de sécurité condamne la prise de Palmyre par l'EIIL

Écouter /

Le Conseil de sécurité des Nations Unies. Photo ONU/Evan Schneider

Le Conseil de sécurité a fermement condamné vendredi soir les actes terroristes barbares en cours en Syrie par l’Etat islamique en Iraq et au Levant, y compris sa prise de contrôle violente de Palmyre.

Dans une déclaration à la presse, les quinze ont exprimé leur profonde préoccupation pour les milliers de résidents à l'intérieur de la ville de Palmyre, ainsi que pour les personnes déplacées suite à l'avancée de l'EIIL, ou Da’esh.

Ils appellent au passage des civils fuyant la violence en toute sécurité, et réaffirment que la responsabilité première de protéger ces populations se trouve avec les autorités syriennes.

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus forts les actes terroristes de Da'esh, qui comprendraient des décapitations et des meurtres. Ils ont exprimé leur préoccupation pour les femmes et les enfants à Palmyre, en notant la tendance de l'EIIL de les exploiter et de les abuser ailleurs, y compris par le viol, l’abus sexuel, le mariage forcé et le recrutement forcé des enfants.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur grave préoccupation pour la protection du site du patrimoine mondial de Palmyre et condamné la campagne systématique de destruction et de contrebande du patrimoine culturel en Iraq et en Syrie, menées par l'EIIL et d'autres groupes extrémistes, qui sert à financer leurs activités.

Le Conseil souligne à nouveau que Da’esh doit être vaincu, à travers un effort commun, et que l’intolérance, la violence et la haine, qu'ils épousent doivent être éradiqués.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...