Soudan du Sud : l'ONU condamne l'escalade de la violence

Écouter /

Dans un communiqué, mercredi, le Secretaire-général des Nations Unies a fermement condamné l'escalade de la violence qui sévit, depuis dix jours, dans les états d'Unité et du Haut-Nil au Soudan du Sud. Les combats opposent l'armée gouvernementale (SPLA) et celle de l'opposition (SPLA Opposition).

Le chef de l'ONU se dit outré par les violations commises par la SPLA et les forces alliées y compris la destruction de vilalges, le meurtre et viol de civils lors de leurs opérations militaires dans l'état d'Unité. Il a aussi déploré la mort de quatre personnes déplacées tuées lors d'échange de tirs a l'interieur de l'enceiente du camp de la mission de maintien des Nations Unies au Soudan du Sud, dans la localité de Melut. Il exhorté le président Salva Kiir et le Vice-président Riek Machar a cesser leurs operations militaires et protéger les populations civiles. Il leur a notamment rappelé qu'ils se devaient de respecter l'inviolabilité des locaux de la MINUSS, y compris les sites de protection de civils qui accueillent plus de 120 000 déplacés.

Depuis le debut des hostilités entre les deux parties en décembre 2013, environ 1,5 million de personnes ont été déplacées a l'interieur du territoire. A cela s'ajoute la fuite de plus de 260 000 personnes vers les pays voisins (Soudan, RDC, Ethiopie et Centrafrique).

L'ONU tente tant bien que mal a essayer d'appaiser la situation sur le terrain, grâce notamment a des pourparlers avec les différentes parties concernées, afin d'obtenir une cessation des hostilités.

(Propos de Moustapha Soumaré, Representant adjoint spécial de la MINUSS; affaires politiques; propos recueillis par Tsigué Shiferaw)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...