Somalie: La situation humanitaire encore difficile affirme le coordinateur humanitaire sur place

Écouter /

© HCR/B.Bannon

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Gutierres a poursuivi cette semaine sa visite dans l'est du continent africain. Après un passage la semaine dernière au Kenya, où il s’est entretenu avec les autorités, il est à présent en Somalie, notamment dans la ville portuaire de Kismayo, où il a rencontré des rapatriés du Yémen. En effet depuis le début du conflit le 26 mars, nombreux sont les migrants qui sont retournés chez eux. Il a aussi eu des discussions avec des personnes rapatriées du camp de Dadaab, au Kenya.

Philippe Lazzarini, le Coordinateur humanitaire des Nations Unies pour la Somalie, lors de son passage dans nos studios au Siège de l'ONU, à New York,  a évoqué la fermeture du camp de Dadaab et les répercussions qu'une telle décision pourrait entraîner, quant au futur des réfugiés somaliens.

Dans son dernier rapport sur la Somalie, le Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) indique que la situation sécuritaire dans le pays, continue d’être dangereuse malgré certains progrès dans ce domaine. Le rapport explique aussi que les besoins humanitaires sont tels qu’une aide alimentaire de plus de 800 millions de dollars serait nécessaire. Pour le moment seul 12% de cette somme a été attribuée et cela a déjà perturbé l’aide humanitaire sur place.

(Interview: Philippe Lazzarini, Coordinateur humanitaire des Nations Unies pour la Somalie; propos recueillis par Tsigue Shiferaw)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...