RDC : début des interviews pour le rapatriement volontaire des ex-FDLR à Kinsagani

Écouter /

Photo: MONUSCO

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation pour la République démocratique du Congo (MONUSCO) a lancé, lundi 11 mai, des interviews avec les ex-FDLR et leurs dépendants au centre de transit situé au camp Lieutenant-général Bahuma, à une dizaine de kilomètres de Kisangani, en Province Orientale.

A travers cette opération menée avec l'appui de certains services spécialisés de l'État congolais, la mission onusienne souhaite voir les ex-rebelles entamé le rapatriement volontaire vers leur pays d'origine, le Rwanda.

Lundi dernier, une femme et ses quatre enfants, tous dépendants des ex-combattants FDLR, ont quitté le centre de transit du camp Bahuma pour être rapatriés au Rwanda.

Ces interviews sont organisées conformément à la décision conjointe prise par toutes les parties prenantes au processus, le week-end dernier, lors du passage du chef de la MONUSCO, Martin Kobler au centre de transit à Kisangani.

Lors de son passage, le Représentant spécial du secrétaire général de l'ONU avait encouragé ces ex-FDLR et leurs dépendants à participer à ces interviews au cours desquelles ils peuvent volontairement se prononcer sur leur retour au Rwanda.

(Extrait sonore : Dorcas Kanku, Radio OKAPI)

 

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...