RDC : Ban Ki-moon condamne la mort de deux Casques bleus tanzaniens dans l’attaque à Beni

Écouter /

Blindé léger de la MONUSCO effectuant une patrouille (Photo : MONUSCO)

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné mardi soir de la manière la plus ferme l’attaque ayant entrainé la mort de deux Casques bleus tanzaniens et blessé 13 autres soldats de la paix, dans le territoire de Beni, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les Casques bleus faisaient partie d’un convoi de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) qui est tombé dans une embuscade et a essuyé des tirs d’éléments présumés du groupe rebelle des Forces démocratiques alliées (ADF). Quatre autres Casques bleus sont portés disparus.

L’attaque a eu lieu alors que la MONUSCO accomplissait son mandat de protection de civils. Cette attaque fait suite à un autre incident survenu le 4 mai, quand un hélicoptère de la MONUSCO a été touché par des tirs en provenance d’éléments armés non identifiés dans la même zone.

« Le Secrétaire général condamne également de la manière la plus ferme les atrocités qui continuent d’être commises par les ADF contre les populations civiles sans défense dans la région de Beni », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Les Nations Unies restent déterminées à prendre toutes les mesures nécessaires afin de protéger les civils et neutraliser les groupes armés à l’est de la RDC, en conformité avec la résolution 2211 (2015) du Conseil de sécurité. Il présente ses sincères condoléances et sa sympathie aux familles éplorées et au gouvernement de la République unie de Tanzanie », a-t-il ajouté.

Le Représentant spécial du Secrétaire général en RDC, Martin Kobler, a également vivement dénoncé mardi cette embuscade meurtrière. Il a précisé qu’il rendrait visite aux blessés mercredi.

Selon Martin Kobler, cette attaque montre « l’impérieuse nécessité de relancer la coopération entre les forces armées congolaises (FARDC) et la force de la MONUSCO pour la sécurisation du territoire de Beni ».

(Mise en perspective : Tsigué Shiferaw)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...