Népal : les humanitaires s'activent après le deuxième séisme

Écouter /

Photo : UNICEF Nepal/Rupa Joshi

Un second tremblement de terre meurtrier de magnitude 7,3 a frappé le Népal mardi en milieu de journée, a indiqué le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), ajoutant que les équipes de secours népalaises et internationales déjà sur place ont été redéployées pour faire face à cette nouvelle catastrophe.

Trois semaines après le tremblement de terre qui a fait au moins 8.000 morts et déplacé des centaines de milliers de personnes dans le pays, une nouvelle secousse s’est produite à 12h50 (heure locale), dont l’épicentre se situait à moins d’une centaine de kilomètres au nord de Katmandou dans une zone déjà affectée par le séisme du 25 avril, a précisé l’OCHA.

Le bilan provisoire actuel fait état de 24 morts et 543 blessés, a ajouté l’agence, alors que des répliques sismiques secouent toujours le pays, dont certaines atteignant des magnitudes de 6,3.

Selon l’OCHA, cinq Népalais auraient été secourus dans la municipalité de Charikot, au nord-est du pays, et des rapports faisant état de personnes enterrées sous les décombres arrivent actuellement en provenance de l’ensemble du Népal.

Des bâtiments déjà endommagés par le séisme du 25 avril se sont effondrés dans les environs de Chautara et Gorkha, dans le centre du pays, et de nouvelles destructions de bâtiments ont été signalées sur tout le territoire, a ajouté l’agence.

Dans la panique causée par cette nouvelle tragédie, de nombreuses personnes ont abandonné leur domicile et restent actuellement dehors, a-t-elle précisé.

« Les camps existants à Chautara restent ouverts et tentent d’accommoder les nouveaux arrivants. Dans d’autres zones, les habitants devraient également rester dehors. L’armée népalaise, qui s’attend cette nuit à ce que la population dorme dehors, sollicite actuellement des abris supplémentaires », a expliqué l’OCHA.

Selon l’agence, les équipes nationales de secours ont été déployées sur tout le territoire avec l’appui des équipes internationales restées sur le terrain suite au séisme du 25 avril. Pour l’instant, aucune aide internationale supplémentaire n’a été demandée par le gouvernement du Népal, a précisé l’OCHA.

 

(Extrait sonore: Rupa Joshi, membre de l'équipe de l'UNICEF à Katmandou ; propos recueillis par Eleutherio Guenave)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...