Mali : l'ONU se félicite de la signature de l'accord pour la paix et la réconciliation

Troupes de la MINUSMA lors d’une operation a Ansongo

Dans un communiqué, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon s'est réjoui, vendredi 15 mai, de la signature à Bamako de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali par le Gouvernement du Mali et les groupes armés de la Plateforme. Il félicite les parties et l'équipe de médiation menée par l'Algérie pour leurs efforts ayant produit ce texte équilibré.

Seuls deux des trois parties –le gouvernement et la Plateforme– devraient le signer. Le troisième, la Coordination des Mouvement de l’Azawad, ne compte pas en faire autant. Même si elle a parafé jeudi l'Accord de réconciliation d'Algers, la CMA souhaiterait en effet continuer les discussions. Pour l'ONU il s'agirait néanmoins d'un bon pas en avant

Le Secrétaire général considère que la signature par certaines des parties aujourd'hui est un pas important vers l'établissement d'une paix durable au Mali et espère sincèrement que les autres parties au processus d'Alger adhèreront à l'Accord dès que possible.

Ban Ki-moon appelle les parties à laisser l'Accord ouvert à l'adhésion des parties restantes et à poursuivre le dialogue en vue d'obtenir la signature de toutes les parties dès que possible.

Le Secrétaire général rappelle à toutes les parties que l'accord de cessez-le-feu du 23 mai 2014 et les déclarations de cessation des hostilités du 24 juillet 2014 et du 19 février 2015 demeurent en vigueur et les exhorte à honorer leurs engagements en la matière.

L'Accord de paix pour le Mali doit être signé ce vendredi à Bamako, la capitale du pays. . Cet Accord contient une soixantaine d'articles se rapportant aux institutions, à la sécurité, au développement, à la réconciliation nationale et à l'humanitaire.

 

(Mise en perspective de Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...