Mali : la signature de l'Accord de paix, même partielle, serait un bon pas en avant, selon l'ONU

Écouter /

Photo : MINUSMA/Harandane Dicko

L'Accord de paix pour le Mali doit être signé ce vendredi à Bamako, la capitale. Seuls deux des trois parties – le gouvernement et la Plateforme – compte le signer. Le troisième, la Coordination des Mouvements de l’Azawad, ne compte pas en faire autant. Même si cette dernière a paraphé jeudi l'Accord de réconciliation d'Alger, elle souhaiterait poursuivre les discussions.

Pour l'ONU, il s'agirait néanmoins d'un bon pas en avant.

Cet Accord contient une soixantaine d'articles se rapportant aux institutions, à la sécurité, au développement, la réconciliation nationale et l'humanitaire.

Selon le Représentant spécial adjoint de Mission multidimensionnelle des Nations Unies pour le Mali (MINUSMA), l'Accord prévoit une régionalisation de la gestion de la chose publique, qui répond aux volontés d'autonomie et de fédéralisation sans pour autant remettre en jeux la côté républicain ou l'intégralité territoriale et le principe d'indivisibilité.

(Extrait sonore : Arnauld Akodjènou , Représentant spécial adjoint du Secrétaire général au Mali et chef adjoint de la Mission multidimensionnelle des Nations Unies pour le Mali; propos recueillis par Radio MIKADO)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...