Lutte contre l’homophobie : l’ONU diffuse à Times Square une vidéo célébrant la diversité

Écouter /

La campagne 'Libres et égaux' a diffusé une nouvelle vidéo s'inscrivant dans la lutte contre l'homophobie et la transphobie. Photo: Malia Hurwitz

A l’approche de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, une vidéo produite par l’ONU mettant en évidence la diversité de la communauté lesbienne, gay, bisexuel et transgenre (LGBT) a été diffusée jeudi sur plusieurs écrans publicitaires géants à Times Square, un quartier commercial très fréquenté de New York.

Cette vidéo, diffusée trois jours avant la célébration de la Journée, dimanche 17 mai, s’inscrit dans le cadre de la campagne de lutte contre l’homophobie et la transphobie ‘Free & Equal’ (‘Libres & Egaux’), menée sous l’égide du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

D’une durée de 2 minutes et 30 secondes, elle met en scène différentes personnes LGBT et intersexuelles filmées dans leur propre rôle sur leur lieu de travail ou à leur domicile, y compris un pompier, un policier, un professeur, un électricien, un médecin et deux parents de même sexe. La vidéo s’achève sur une apparition surprise du Secrétaire générale de l’ONU, Ban Ki-moon, filmé à son bureau au 38ème étage du Secrétariat de l’Organisation à New York, accompagné de la mention : « Straight ally » (« Allié hétérosexuel »).

Parallèlement au lancement de cette vidéo et dans la perspective de la Journée internationale, le Directeur exécutif d’ONUSIDA, Michel Sidibé, a dénoncé la persistance des discriminations et violences s’exerçant à l’encontre de la communauté LGBT.

« Nous ne pouvons plus tolérer de faire le tri entre les droits dans une société moderne—une société qui célèbre la diversité ; une société où chacun, quelle que soit la personne qu’il ou elle aime, a le droit de vivre en paix et en sécurité ; une société où chacun peut contribuer à la santé et au bien-être de sa communauté », a déclaré M. Sidibé dans message vidéo diffusé sur le site de l’agence.

Faisant écho à cet appel pour la justice et l’égalité, la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré les stigmatisations, discriminations et violences auxquelles sont régulièrement confrontés les jeunes LGBTI.

« Par exemple, une étude de 2014, menée en Thaïlande avec le soutien de l’UNESCO, a révélé que 56% des étudiants LGBT interrogés avaient été victimes d’intimidations au cours des mois précédents l’étude. Une proportion importante d’entre eux séchait les cours, souffrait de dépression, avait des relations sexuelles non protégées, ou avait tenté de se suicider », a-t-elle déclaré.

Irina Bokova a par ailleurs mentionné la réunion des ministres de l’éducation qui se tiendra l’an prochain au siège de l’UNESCO à Paris à l’occasion de l’édition 2016 de la Journée et marquera le lancement du premier rapport global sur le statut des réponses du secteur éducatif face à la violence homophobe et transphobe.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...