L'UNESCO dénonce le meurtre d’un journaliste mexicain

Écouter /

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, s'exprime devant la presse. Photo : UNESCO video capture

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)), Irina Bokova, a demandé mardi qu’une enquête approfondie soit menée sur la mort d’un journaliste mexicain et a souligné la nécessité de mettre fin à l’impunité des crimes commis contre les travailleurs des médias au Mexique.

« Je condamne le meurtre d’Armando Saldaña Morales et j’appelle les autorités à mener une enquête approfondie », a déclaré Mme Bokova dans un communiqué de presse.

« Les crimes commis contre les journalistes affectent la société toute entière et limitent la capacité des citoyens à faire des choix éclairés. Pour cette raison, il est essentiel que de tels crimes ne restent pas impunis », a-t-elle ajouté.

Le 4 mai, la police a trouvé le corps d’Armando Saldaña Morales dans l’Etat d’Oaxaca. Ce journaliste animait une émission d’actualité sur la station de radio La Ke Buena 100.9 FM dans la ville de Tierra Blanca, dans l’Etat de Veracruz. Il a également collaboré à d’autres médias notamment El Mundo de Córdoba, El Sol de Córdoba, La Crónica de Tierra Blanca et Radio Max.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...