Libye : l’ONU reprend l’aide alimentaire après deux mois d’interruption forcée

Écouter /

De l’assistance alimentaire à Zintan où se trouve le dépot de nourriture dans la région montagneuse de Nafusa , Libya. Photo: OCHA/Jihan El Alaily

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé jeudi avoir repris son aide alimentaire à destination des personnes déplacées par le conflit armé toujours en cours en Libye.

« La violence et l’insécurité en Libye se poursuivent sans relâche et ont conduit à des déplacements massifs de population et une augmentation des besoins humanitaires », a déclaré dans un communiqué de presse le Coordinateur d’urgence du PAM pour la Libye, Wagdi Othman. « Alors que des milliers de personnes vulnérables sont actuellement déplacées, le PAM fait tout son possible pour soutenir les personnes dépourvues d’accès suffisant à l’approvisionnement alimentaire ».

Le PAM fournit actuellement une assistance à 51.000 Libyens parmi les plus vulnérables déplacés dans l’ouest du pays par les combats. Avec l’aide de son partenaire dans le pays, l’organisation caritative Shaikh Tahir Azzawi Charity Organization (STACO), le PAM est en mesure de distribuer des pâtes, du couscous, du riz, et d’autres denrées dans plusieurs villes de l’ouest du pays, y compris à Wadi ash-Shati, Misrata, Sebha et Traghen.

Le PAM prévoit de soutenir au total 243.000 personnes déplacées à l’intérieur de la Libye en leur fournissant une aide alimentaire vitale au cours des six prochains mois, a ajouté le Coordinateur, précisant que jusqu’à présent, 10 camions ont franchi la frontière tunisienne transportant de la nourriture à destination de l’entrepôt de la STACO dans l’ouest du pays.

L’agence alimentaire est par ailleurs sur le point d’établir un partenariat avec une seconde organisation caritative libyenne, a souligné M. Othman, afin d’acheminer les denrées alimentaires aux familles déplacées dans l’est de la Libye, notamment à Benghazi, la deuxième ville du pays, qui a été durement touchée par le conflit. Le PAM prévoit de commencer les distributions de vivres dans l’est dans les prochains jours, a-t-il précisé.

Depuis le début de l’année, le PAM a apporté une assistance alimentaire à 75.000 personnes en Libye, mais les distributions avaient été suspendues en mars et en avril en raison du manque de financement. Seulement 33% des besoins du PAM pour la Libye ont été financés à ce jour, et l’agence espère lever 14 millions de dollars supplémentaires pour éviter d’avoir à interrompre à nouveau ses activités dans le pays.

(Extrait sonore: Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...