L'Assemblée générale demande l'arrêt immédiat de la destruction du patrimoine culturel de l’Iraq

Écouter /

Restes d’un temple gréco-romain de l’ancienne cité de Hatra, en Iraq (photo d’archive). Photo: UNESCO/Eduardo Barrios

L'Assemblée générale a adopté, jeudi à l'unanimité, une résolution par laquelle elle demande l'arrêt immédiat de la destruction délibérée du patrimoine culturel iraquien auxquels se livre l'État islamique d'Iraq et du Levant (EIIL). Par ce texte, elle appelle aussi l'ensemble des États à mieux combattre le trafic d'objets culturels et à aider les autorités iraquiennes dans ce domaine.

« La communauté internationale doit faire tout son possible pour mettre un terme à ces crimes de guerre », a déclaré à cette occasion Maria Böhmer, Ministre d'État à l'office des affaires étrangère de l'Allemagne.

« En anéantissant toutes les traces visibles de l'histoire et de la civilisation, ces terroristes veulent détruire les fondements d'une société civile et pacifique et d'un pays unifié. Ils veulent effacer l'âme et l'identité du peuple de l'Iraq », s'est-elle indignée, soulignant par ailleurs que ce pays est le berceau de notre civilisation commune ».

Egalement présent, Jan Eliasson, le Vice-Secrétaire général de l'ONU, s'est alarmé du fait que la destruction du patrimoine culturel mondial avait atteint un niveau sans précédent. C'est une tactique de guerre destinée à terrifier les populations, à financer les activités criminelles et à propager la haine, a-t-il notamment dénoncé.

(Extrait sonore : Maria Böhmer, Ministre d'État à l'office des affaires étrangère de l'Allemagne)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...