Iraq/PNUD : l'amélioration de l’assainissement un facteur clé pour la santé des communautés de déplacées et d’accueil à Dohouk

Écouter /

Trois camions-citerne de ramassage des déchets donnés aux autorités locales de Dohouk, dans la région du Kurdistan, Iraq © PNUD/Shawqi Younis

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a annoncé jeudi avoir donné trois camions citerne aux autorités locales de Dohouk, dans la province iraquienne du Kurdistan afin d’améliorer les services d'eau et d'assainissement dans un gouvernorat, qui héberge l’un des plus grands nombres de personnes déplacées dans le monde.

Les camions citernes fourniront des services d’assainissement à au moins trois camps, dans lesquels vivent quelque 20.000 personnes déplacées dans le gouvernorat du Nord. Ces services bénéficieront également aux écoles au sein des communautés d’accueil.

“Face à un tel grand déplacement de population, l'élimination sûre et le traitement des déchets humains représente une question urgente en matière de développement et d'aide humanitaire”, note le Directeur adjoint du PNUD pour l'Iraq, Sultan Hajiyev. «Le PNUD est fier d’aider le gouvernorat de Dohouk et les autorités municipales à améliorer les services d’assainissement, et donc la santé, de tous ceux qui sont affectés dans les camps et hors des camps», a-t-il dit.

A la mi-2014, lorsque la ville de Dohouk, des villages voisins et des communautés ont accueilli des personnes déplacées dans les bâtiments publics, le PNUD a financé les services d’urgence grâce à des camions-citernes loués, dans plus d'une centaine d'écoles.

Le Programme de réponse aux crises et de rétablissement du PNUD en Iraq en 2014-2015, qui vise à renforcer la résilience par la réhabilitation des infrastructures sociales de base, la création d’emplois et de moyens de subsistance durables et la prévention de la violence fondée sur le sexe, est soutenu par des fonds de l’Arabie saoudite, du Koweït, du Japon, de la Suisse, du Fonds d’intervention d’urgence de l'ONU (CERF), ainsi que par des contributions fondamentales du PNUD. Au total, 26,8 millions de dollars sont mobilisés.

La région du Kurdistan accueille près de la moitié des 2,8 millions de personnes déplacées en Iraq, en plus de quelque 250.000 réfugiés syriens (source: OIM, Mai 2015).

(Extrait sonore : Sultan Hajiyev, Directeur adjoint du PNUD en Iraq; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...