FNUAP : les sages-femmes bien formées sauvent des vies

Écouter /

Soutien maternel et post natal au Soudan du Sud.Photo/ FNUAP

Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) finance plus de 250 écoles de formation au métier de sage-femme en fournissant des manuels, du matériel de formation et des enseignants qualifiés, et a aidé à former plus de 15 000 sages-femmes dans le monde entier. Selon le FNUAP les sages-femmes qui ont reçu une éducation et se règlent sur les normes internationales sont en mesure de dispenser 87 % des soins essentiels nécessaires aux femmes et à leurs nouveau-nés.

Les sages-femmes permettent de sauver des vies. Selon le dernier rapport sur la pratique de sage-femme dans le monde, des sages-femmes bien formées pourraient contribuer à éviter environ deux tiers des décès maternels et néonatals et assurer 87 % des services essentiels en matière de santé sexuelle, reproductive, maternelle et néonatale. Pourtant, seules 42 % des personnes qualifiées en obstétrique travaillent dans les 73 pays qui comptabilisent plus de 90 % des décès maternels et néonatals et de la mortinatalité au niveau mondial.

Depuis 2008, le FNUAP collabore avec des partenaires, des gouvernements et des décideurs politiques afin d'aider les pays aux ressources limitées à se doter de personnel compétent, bien formé et correctement soutenu dans ce domaine.

L'action du FNUAP porte sur quatre points essentiels : proposer à toutes les sages-femmes des formations axées sur les compétences, élaborer des mécanismes réglementaires solides afin de garantir des services de qualité, créer des associations de sages-femmes et consolider celles qui existent déjà, et plaider pour une hausse des investissements en faveur des services obstétriques de qualité.

(Propos de Sennen Hounton, conseiller technique au FNUAP, recueillis par Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...