Énergie durable pour tous : ouverture du deuxième Forum de l'ONU

Écouter /

Des ouvrier assurant la maintenance d’une usine d’énergie thermique à Takoradi, au Ghana. Photo Banque mondiale/Jonathan Ernst

A l'occasion du deuxième Forum des Nations Unies sur l'énergie durable pour tous, qui se déroule du 18 au 21 à New York, les représentants des gouvernements, des entreprises et de la société civile vont annoncer de nouveaux engagements et de nouvelles actions pour mettre fin à la pauvreté énergétique et lutter contre le changement climatique. Ils présenteront des moyens de catalyser les investissements à l’échelle requise pour atteindre les objectifs de l'Initiative de l'ONU en faveur de l’énergie durable pour tous, d'un meilleur accès à l’énergie, de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Plus de 1.000 participants vont partager et promouvoir des solutions énergétiques innovantes. Le Forum ambitionne de créer une dynamique sur les questions énergétiques à l'approche du Sommet de l'ONU qui adoptera en septembre prochain un ordre du jour pour le développement post-2015, et de la Conférence sur le climat qui se tiendra en décembre, à Paris. Ainsi, le Forum devrait contribuer à l’orientation de la politique énergétique pour les décennies cruciales à venir.

Plus de quarante ministres de l’énergie, de la finance et du développement, mais aussi l'Artiste de Rythm and Blues et philanthrope Akon, des chefs d’entreprise du secteur privé, des chefs d’agences des Nations Unies, des banques de développement et d’autres organisations internationales et de la société civile participeront à ce Forum. De nombreuses sessions et ateliers permettront d'aborder des thèmes aussi variés que le financement, les énergies durables et renouvelables, l’accès aux combustibles modernes de cuisson, les systèmes d'éclairage, les initiatives d’efficacité énergétique, l’action climatique, les questions de l’énergie pour les femmes et la santé des enfants. Autre temps fort : la session sur l’intensification de l’investissement pour l’énergie durable en Afrique. Le 20 et 21 mai aura lieu la réunion ministérielle mondiale sur l’énergie dans le cadre d'un dialogue politique lancé par le président de l’Assemblée générale de l’ONU Sam Kutesa, et le Vice-Secrétaire général de l’ONU Jan Eliasson.

Lancée en 2011 par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, l'Initiative de l’énergie durable pour tous est un partenariat qui vise à atteindre trois objectifs mondiaux interconnectés : assurer l’accès universel aux services énergétiques modernes, doubler le taux global d’amélioration de l’efficacité énergétique et doubler la part des énergies renouvelables dans le monde, d'ici à 2030. À l’ONU, les gouvernements ont déjà identifié l’énergie durable comme l’un des nouveaux objectifs de développement durable qui devraient être adoptés en septembre prochain.

Actuellement, dans le monde, une personne sur cinq vit sans accès à l’électricité, et près de 40 pour cent de la population mondiale a recours au bois, au charbon, au charbon de bois ou aux déchets animaux pour cuisiner et chauffer les maisons, ce qui entraîne plus de quatre millions de décès chaque année, principalement des femmes et enfants, liés aux fumées inhalées à l’intérieur.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...