Ebola: le cap des 11.000 morts franchi en Afrique de l'Ouest

Écouter /

Sensibilisation de volontaires dans un bidonville de Freetown, la capitale de la Sierra Leone, dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola. Photo : UNICEF / T. Bindra

Le bilan de l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l’Ouest a franchi la barre des 11 000 morts, selon les chiffres publiés hier mercredi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Au total dans les trois pays les plus touchés, 26.593 personnes ont été affectées par cette épidémie en Guinée, Sierra Leone et Libéria.

 

Sur ces 11.005 morts d'Ebola, la Guinée en totalise 2.386 décès. La Sierra Leone a enregistré 3.903 morts et le Liberia 4.716 décès.  Au total, ce sont 26.593 personnes qui ont été affectées par l’épidémie de fièvre hémorragique.  Ce cap symbolique des 11.000 morts a été franchi alors que le virus Ebola a atteint son taux de contamination le plus faible, avec seulement dix-huit nouveaux cas en Afrique de l’Ouest. La Guinée et la Sierra Leone sont désormais les deux seuls pays où le virus reste actif. Elles ont reporté chacune neuf contaminations la semaine dernière, soit le plus bas niveau depuis presque un an. Et contrairement à ses voisins, le Libéria n’a signalé aucun nouveau cas depuis le 20 mars. Une nouvelle réjouissante pour l’Organisation mondiale de la santé qui pourra annoncer la fin de l’épidémie au Liberia samedi prochain, si aucun nouveau malade n’est détecté d’ici-là. Dans l'ensemble, ces chiffres sont « encourageants », mais l'OMS appelle à la vigilance.

Autre enseignement de ce dernier rapport de situation, aucun agent sanitaire n'a été infecté pour la troisième semaine consécutive.  Il faut juste signaler que 868 travailleurs de la santé avaient été contaminé et 507 sont morts des suites d'Ebola.

Alpha Diallo, Genève, pour la Radio des Nations Unies

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...