Ebola : la Guinée compte sur l'appui de la communauté internationale

Écouter /

La flambée de maladie à virus Ebola a mis en lumière la vulnérabilité des systèmes de santé en Afrique de l'Ouest. Les leçons de cette crise sanitaire ont fait l'objet d'une réunion technique, en marge des travaux de la 68e session de l'Assemblée mondiale de la santé.

Au cours des débats, si les délégués se sont réjouis de la fin de l'épidémie au Libéria, ils ont rappelé la persistance des chaînes de transmission en Guinée et en Sierra Leone. En gros, Monrovia reste vigilant tandis que d'intenses efforts se poursuivent à Conakry et à Freetown afin qu'il n'y ait plus un seul cas.

A cet égard, le Ministre de la santé de la Guinée a insisté sur les mesures prises par la Guinée pour tenter d'atteindre l'objectif de zéro Ebola à savoir l'interdiction des cérémonies funéraires et du transport des corps, une recherche plus active des cas, une meilleure implication des communautés locales et l'apport des radios communautaires.

Les doléances du Médecin-Colonel Rémy Lama, Ministre de la santé de la Guinée :

« On a toujours besoin de votre appui, de votre soutien comme par le passé afin que nous en arrivions à cet objectif ambitieux de zéro Ebola. Autre souci primordial, c'est comment motiver ce personnel soignant qui a payé un lourd tribut. On en a besoin : ils sont toujours mobilisés et sont toujours sur le terrain. Et comme point fort également, c'est la mise en place des centres de tri dans toutes nos structures sanitaires aujourd'hui. Ce qui a entraîné une diminution drastique de l'infection au niveau du personnel soignant. On a encore besoin de l'appui, d'équipements et de soutien de votre part. Et pour finir, je ne saurai également vous remercier de penser ensuite à la relance du système de santé. Nous en avons besoin : éliminer Ébola est une priorité et la relance du système de santé est également une autre priorité. Donc il est question dès que nous arrivons à cet objectif ambitieux de zéro Ébola pour nous commençons la relance du système de santé. »

La fièvre hémorragique Ebola a contaminé près de 26.800 personnes et fait 11.000 morts en Afrique de l’Ouest depuis décembre 2013. Il faut juste signaler qu'un millier d’employés de l’OMS continuent de travailler à contenir la propagation d’Ebola en Afrique de l’Ouest et ils resteront sur place autant que nécessaire, a assuré hier lundi la Directrice de l’OMS, Margaret Chan, lors de l'ouverture de la 68e session de l'Assemblée mondiale de la santé.

(Extrait sonore : Médecin-Colonel Rémy Lama, Ministre de la santé de Guinée)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...