Burundi : un enfant tué à Bujumbura lors d'affrontements de rue

Écouter /

Capture d’écran d’une vidéo de l’UNICEF montrant une jeune fille burundaise au centre de transit des réfugiés en Tanzanie.

La situation reste toujours tendue à Bujumbura où un enfant a été tué par balle hier jeudi dans la capitale burundaise. L'UNICEF ne fournit pas les circonstances exactes de ce décès mais précise qu'il est survenu lors d'affrontements de rue. Il s'agit du cinquième enfant tué par balle dans la capitale burundaise depuis le début des contestations il y a un mois.  Plus de 200 enfants ont également été blessés depuis le 26 avril, certains également par balle.

Selon l'UNICEF, la situation au Burundi reste instable, non seulement à Bujumbura mais également dans les environs de la capitale ainsi que dans la province voisine de Bururi. Et ce nouveau décès vient allonger la liste des enfants tués lors de manifestations politiques au Burundi. Dans ces conditions, l'UNICEF se préoccupe du fait que trop d'enfants continuent  d'être victimes de violence et d'assister à la violence.

L'UNICEF reste extrêmement préoccupé par les souffrances disproportionnées des enfants dans cette crise et appelle le gouvernement burundais à « utiliser toute son influence pour protéger les enfants, afin qu’ils ne soient pas exposés à la violence, qu'ils ne soient pas victimes d'arrestation arbitraire ou de détention illégale ».

Par ailleurs, l'UNICEF rappelle que la plupart des écoles sont fermées à Bujumbura depuis un mois. A cet égard, l'agence onusienne est préoccupé par les compressions budgétaires annoncées par le gouvernement. Il est prévu qu'elles affectent neuf ministères, y compris la santé et de l’éducation. « Ces compressions, si elles sont appliquées, aggraveront la vulnérabilité croissante des enfants », regrette l'UNICEF.

(Interview : Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...