Bangladesh : l’UNESCO condamne le troisième meurtre d’un blogueur cette année

Écouter /

La Directrice général de l'UNESCO, Irina Bokova. Photo ONU/Devra Berkowitz

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, s’est inquiétée lundi pour la sécurité des journalistes au Bangladesh, suite à l’assassinat récent d’un blogueur dans le pays.

« Je condamne le meurtre d’Ananta Bijoy Das », a déclaré la Directrice générale dans un communiqué de presse, tout en appelant les autorités du Bengladesh à faire en sorte que les auteurs de ce crime soient traduits en justice.

Un commando de quatre hommes masqués et armés de machettes a assassiné le blogueur mardi 12 mai dernier à Sylhet, dans le nord-est du pays. Ananta Bijoy Das écrivait pour Mukto-Mona (« libre pensée »), un site Internet réputé pour son engagement contre l’extrémisme religieux. Le site était auparavant animé par le blogueur américain d’origine bangladaise Avijit Roy, qui a lui-même été assassiné en début d’année à Dacca. Ajouté à cela la mort d’un autre blogueur affilié à Mukto-Mona, Washiqur Rahman, tué à coups de couteau en mars dernier à Dacca, il s’agit là du troisième assassinat prenant pour cible un contributeur de ce site athée en 2015.

« Il est indispensable de punir ces attaques pour préserver le débat public libre et la liberté d’expression des professionnels des médias comme des citoyens engagés », a affirmé Mme Bokova.

Selon la presse, l’organisation Al-Qaida dans le sous-continent indien (AQSI), basée au Pakistan, aurait revendiqué le meurtre d’Ananta Bijoy Das, une information divulguée par des djihadistes du groupe Ansar Al-Islam Bangladesh, repris par le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...