Ban Ki-moon se rendra en Corée du Nord, plus de 20 ans après son prédécesseur Boutros Boutros-Ghali

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon lors d'un forum des dirigeants de l'Asie, à Séoul, en République de Corée. Photo ONU/Evan Schneider

Actuellement en visite en République de Corée, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a annoncé mardi qu’il se rendrait cette semaine sur un site industriel en République populaire démocratique de Corée (RPDC), plus de 20 ans après la dernière visite d’un Secrétaire général de l’Organisation dans la partie nord de la péninsule coréenne.

M. Ban a entamé lundi sa visite en République de Corée, dont il est originaire, pour participer à une série de manifestations, y compris le Forum mondial de l’éducation organisé conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le gouvernement sud-coréen.

Lors d’une conférence de presse faisant suite à la cérémonie d’ouverture du Forum à Incheon, dans le nord-ouest du pays, le Secrétaire général a annoncé qu’il entreprendrait jeudi une visite dans la zone industrielle de Kaesong, en RPDC.

« Le projet Kaesong est un modèle vertueux pour les deux Corées. Il représente un bon moyen de profiter de façon complémentaire des avantages de la Corée du Sud et de la Corée du Nord », a expliqué M. Ban.

Créé en 2003 à proximité de la frontière entre les deux pays, le parc industriel intercoréen de Kaesong est le fruit d’un effort de coopération économique bilatéral. Il abrite plus d’une centaine d’entreprises sud-coréennes employant des dizaines de milliers de travailleurs nord-coréens.

« Ma visite est également importante dans la mesure où il s’agit de la première fois qu’un Secrétaire général des Nations Unies entrera en RPDC en plus de 20 ans, depuis la dernière visite de l’ancien Secrétaire général Boutros Boutros-Ghali », a précisé le chef de l’ONU.

Dans une série de remarques adressées plus tôt dans la journée au Forum des dirigeants de l’Asie qui avait lieu à Séoul sur le thème de l’avenir de la péninsule coréenne, le Secrétaire général a également insisté sur l’importance des relations intercoréennes pour la paix mondiale.

« Je suis profondément engagé dans la péninsule coréenne, car il s’agit d’un point dangereux pour le reste du monde », a-t-il déclaré, soulignant l’existence d’un fort consensus international sur la nécessité d’une « dénucléarisation vérifiable » de la péninsule coréenne.

M. Ban a par ailleurs encouragé la Corée du Nord à prendre les mesures nécessaires pour éviter toute escalade du conflit et retourner à la table des négociations.

A ce titre, le Secrétaire général a indiqué qu’il était prêt, outre sa visite imminente dans la zone industrielle de Kaesong, à se rendre à Pyongyang si cela permettait de faire avancer le processus de paix dans la péninsule coréenne.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...