Asie du Sud-Est : appel de hauts responsables de l’ONU pour les migrants

Écouter /

Les pêcheurs indonésiens ont sauvé des centaines de Bangladais et Rohingyas du Myanmar, comme ces enfants (photo: UNHCR).

Plusieurs hauts responsables des Nations unies ont lancé, ce mardi à Genève, un appel à l’Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande à accepter le débarquement de migrants bloqués en mer. Selon cette déclaration, ces trois pays doivent « faire du sauvetage » de ces vies leur première priorité en renforçant de façon significative les « opérations de recherche et de sauvetage et en facilitant leur débarquement ».

La question des migrants en Asie du Sud-Est devient de plus en plus dramatique avec quelques milliers d’entre eux qui se retrouvent à la dérive après avoir été abandonnés en mer par leurs passeurs. Selon l'ONU, près de 25.000 personnes ont tenté l'aventure depuis le début de l'année et un millier d'entre elles auraient péri lors de cette traversée dans la baie du Bengale et en mer d’Andaman.

Dans ces conditions, les hauts responsables onusiens exhortent les gouvernements à faciliter le débarquement et à garder leurs frontières et les ports ouverts afin d’éviter une crise humanitaire en mer. Ils demandent que ces migrants soient ensuite hébergés dans des zones sûres et dans des conditions humaines. Ils doivent recevoir des soins médicaux et pouvoir être auditionnés pour déterminer leur statut.

En Asie du Sud-Est, plusieurs milliers de personnes sont parfois bloquées dans la mer d’Andaman et le détroit de Malacca sur des bateaux de passeurs, probablement abandonnés par leurs équipages dans un contexte de répression gouvernementale contre les passeurs.

Cette déclaration a été signée par le Haut-commissaire de l'ONU pour les Réfugiés, Antonio Guterres, le Haut-commissaire aux droits de l’Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, le Directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations, William L. Swing, et Peter Sutherland, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour les migrations internationales et le développement.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...