Yémen/CICR: un besoin urgent de médicaments

Écouter /

Secours acheminés par le CICR. Photo: CICR

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a déploré vendredi le manque cruel de médicaments, aliments et carburant au Yémen, où le bilan des récentes violences s’élève à 767 morts et 2.906 blessés.

Regrettant la rapide détérioration de la situation humanitaire, le responsable du CICR au Yémen, Cédric Schweizer, a expliqué qu’un des principaux problèmes est le manque de carburant, de médicaments pour les malades chroniques et de vivres.

“Il n’y a plus d’importations au Yémen, nous parlons de nourriture, de carburants et de médicaments”, a-t-il dit.

“Nous avons besoin d’urgence de trouver une voie pour faire entrer de la nourriture au Yémen”, faute de quoi la situation deviendra “très problématique dans les semaines à venir”, a-t-il ajouté.

Le CICR au Yémen a aussi déclaré avoir perdu trois volontaires il y a quelques jours. Il y a un effort pour avoir un dialogue avec toutes les parties pour leur demander de protéger le personnel médical et humanitaire, et de permettre le transport des blessés. Certains véhicules, tels que des ambulances ont aussi été volés par les parties belligérantes.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué vendredi à Genève que le bilan des violences depuis le 19 mars au Yémen s'élève à 767 morts et 2.906 blessés.

Mais le bilan réel est plus élevé, car de nombreux corps ne sont pas envoyés dans les centres médicaux, selon l’OMS.

(Extrait sonore: Cédric Schweizer, responsable du CICR au Yémen)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...