Yémen : l'OMS déplore la mort des travailleurs de santé

Écouter /

Photo : Irin News

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré ce mardi que plus de 540 personnes ont été tuées et quelque 1.700 personnes blessées depuis le 19 mars au Yémen.

Lors d'un point de presse à Genève, l'OMS a par ailleurs déploré la mort de travailleurs de la santé et des dommages aux établissements de santé dans le pays.

Selon l'Organisation, au cours des derniers jours, entre le 1er et le 4 avril, 3 travailleurs de santé de la Société du croissant rouge du Yémen ont été tués dans leurs ambulances alors qu'ils répondaient à des appels. Trois autres ambulances opérées par le Ministère de la santé publique et de la population ont été saisies à Aden le 1er et 2 avril, et sont désormais utilisées à des fins non médicales. Un garde de sécurité a été tué et deux infirmières blessées dans le centre de santé du camp d’Al-Mazraq pour les personnes déplacées à Haradh, dans le gouvernorat de Hajjah.

L'OMS s'inquiète des graves implications de ces attaques. Elle est en train de munir les ambulances de systèmes de localisation GPS afin d'éviter leur mauvais usage.

Les travailleurs de la santé mettent leur vie en danger chaque jour pour apporter une assistance de sauvetage essentiel pour des millions de personnes en besoin de services de santé urgents, affirme l’agence onusienne pour la santé.

Pour l'OMS il est essentiel qu’ils soient autorisés à poursuivre leur travail sans risque supplémentaire et que les établissements de santé et les ambulances ne soient jamais exploités à des fins militaires.

 

(Extrait sonore : Christian Lindmeier, porte-parole de l'OMS à Genève)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...