Yémen : Le Conseil de sécurité examine un projet de résolution russe pour des pauses humanitaires dans le conflit

Écouter /

Dina Kawar. UN Photo / Devra Berkowitz

Le Conseil de sécurité s'est réuni à huis clos samedi pour discuter de la crise au Yémen, et ce à la demande de la délégation russe. L'Ambassadeur Dina Kawar de la Jordanie, qui préside le Conseil en avril, a déclaré aux journalistes que les membres du Conseil ont souligné de nouveau la nécessité d'une mise en œuvre intégrale des résolutions du Conseil de sécurité sur le Yémen.

Les consultations du Conseil interviennent alors qu'une coalition de pays de la région dirigée par l’Arabie saoudite poursuit des frappes aériennes contre les forces Houthis qui contrôlent depuis janvier la capitale, Sanaa, et qui ont placé en résidence surveillée le président yéménite Abdu Rabu Mansour Hadi. Au cours des deux dernières semaines, les combats se seraient intensifiés dans et autour de la ville portuaire d’Aden.

Devant la presse, la Présidente du Conseil a souligné que les Quinze “ont réitéré leur préoccupation face à la grave situation humanitaire qui prévaut au Yémen. Elle a indiqué que la délégation russe, qui exprime depuis longtemps sa préoccupation quant à la situation humanitaire au Yémen, a fait circuler un projet de résolution. Un texte qui nécessitera selon elle un examen attentif de la part des membres du Conseil.

S'exprimant au nom de la Jordanie, l’Ambassadeur Kawar a estimé que la cause de la crise actuelle au Yémen réside dans l’échec des Houthis à mettre en œuvre la résolution 2201 du Conseil de sécurité. Le texte, qui a été adopté à l’unanimité en février, demande notamment que les Houthis se retirent “immédiatement et sans condition” des institutions gouvernementales.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...