Tragédie en Méditerranée : le HCR exhorte les Etats européens à prendre des mesures

Écouter /

Photo : HCR/F.Malavolta

Les tragédies en mer méditerranéenne continuent avec l'afflux de migrants clandestins vers l'Europe, dont une grande partie quitte depuis les côtes libyennes.

Selon le HCR plus 35.000 réfugiés auraient effectué la traversée vers l'Europe depuis janvier, dont plus de 23.000 qui seraient arrivés en Italie. Près de 1.000 seraient morts.

Le HCR exhorte l’Union européenne et ses États membres à apporter une réponse urgente et a fait part de propositions spécifiques y compris l’établissement d'une opération européenne de recherche et de sauvetage robuste et d'un schéma de compensations des compagnies maritimes impliquées dans le sauvetage de personnes en mer, ou encore des visas humanitaires.

Ces propositions permettraient d'éviter que ces milliers de personnes ne risquent leurs vies pour joindre l'Europe chaque année, à l'instar du groupe de rescapés érythréens et somaliens qui sont arrivés tôt vendredi matin à Lampedusa.

En effet, un navire de la marine italienne a accosté à Lampedusa transportant 70 réfugiés, rescapés d’un zodiac dégonflé. Ils étaient en état de choc sévère et vingt d’entre eux avaient souffert de brûlures.

Les passagers ont expliqué au personnel du HCR qu'ils avaient été victimes d’une explosion de gaz de cuisine dans un centre de détention géré par les passeurs en Libye, et qu’ils avaient été forcés à embarquer sur le zodiac sans que leurs blessures ne soient soignées.

Parmi les victimes se trouvait un bébé de 6 mois dont la moitié du visage a été brûlée ainsi qu'une femme qui est décédée de ses blessures.

Cinq victimes ont été transférées par hélicoptère vers des hôpitaux en Italie, 20 vers le centre médical de l'ile, et le reste des passagers sont au centre d'accueil.

Pour le HCR, ce dernier incident épouvantable impliquant des passeurs montre la nécessité urgente de créer des alternatives sûres légales afin que les réfugiés n'aient pas besoin de risquer leur vie de cette façon.

(Extrait sonore : Adrian Edwards, porte-parole du HCR; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...