Tchernobyl: Ban Ki-moon réclame une "stratégie progressiste" pour renforcer le redressement des zones touchées

Écouter /

La centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine. Photo: IAEA/Petr Pavlicek

A l'occasion du 29ème anniversaire du désastre nucléaire de Tchenobyl, le Secrétaire général, Ban Ki-moon a appelé à l'élaboration d'une stratégie progressiste pour renforcer le redressement des zones affectées. Il a aussi engagé la communauté internationale à travailler de concert pour promouvoir une plus grande sureté nucléraire dans le monde.

Dans une declaration publiée dimanche, Ban Ki-moon a réitéré l'engagement de l'ONU à appuyer les personnes touchées par cette tragédie. Il a notamment rappelé l'intervention de centaines de travailleurs d'urgence et les plus de 330 000 personnes qui ont été déplacées suite à cet accident. Le Secrétaire général a aussi fait par de sa solidarité avec les millions de personnes qui ont été traumatisées par des craintes concernant l'état de leur santé et de leur bien-être.

Trois décennies après l'accident, les zones touchées en Ukraine, au Belarus et en Russie souffrent toujours des repercussions de l'accident. Ban Ki-moon s'est toutefois félicité du fait que la vie reprend à present son cours dans les communautés des regions affectées.

Le Secrétaire général est aussi revenu sur  la Decennie de redressement et de développement durable pour les regions touchées, ainsi que sur le plan d'action de l'ONU pour Tchernobyl. Alors que la décennie et le Plan d'action toucheront à leur fin le 31 décembre 2016, Ban Ki-moon a fait savoir qu'une série de consultations avaient été lancées pour définir la cooperation international après 2016.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...