Syrie : Devant les Quinze, Angelina Jolie-Pitt dénonce l'inaction de la communauté internationale

Écouter /

Angeline Jolie-Pitt, Envoyée spéciale du Haut Commissaire pour les réfugiés, lors de son intervention devant le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Mark Garten

« On ne peut pas regarder la Syrie et le mal qui a jailli des cendres de l'indécision et penser que ce n'est pas là le point le plus bas dans l'incapacité du monde à protéger et à défendre les innocents ». C'est ce qu'a affirmé, vendredi, devant le Conseil de sécurité, Angelina Jolie-Pitt, Envoyée spéciale du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

Angelina Jolie-Pitt participait à une réunion du Conseil de sécurité sur la situation en Syrie au cours de laquelle les chefs du Bureau de coordination de l'aide humanitaire, du Programme alimentaire mondial (PAM) et du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont tiré la sonnette d'alarme au sujet du terrible bilan humain de quatre années de conflit qui ont fait plus de 200 000 morts, un million de blessés et quatre millions de réfugiés.

Devant les Quinze, Antonio Guterres, le Haut-Commissaire pour les réfugiés, a notamment averti que la situation dans la région était devenue totalement insoutenable, et que l'insuffisance de l'aide internationale ne permet pas de couvrir les besoins humanitaires les plus élémentaires des populations, à l'instar du PAM qui a déjà été contraint de réduire son programme de coupons alimentaires de 30%.

« Être un Syrien pris au piège par ce conflit, c'est être coupé de tous les principes et lois conçus pour protéger les vies innocentes » s'est par ailleurs indignée son Envoyée spéciale qui a elle aussi vivement dénoncé l'inaction de la communauté internationale.

« Il est ignoble de voir des milliers de réfugiés se noyer aux portes du continent le plus riche du monde. Personne ne met la vie de ses enfants ainsi en péril, si ce n'est dans le désespoir le plus absolu ».

Pour Angelina Jolie-Pitt, qui a visité des camps de réfugiés syriens à onze reprises depuis l’éclatement du conflit, si la communauté internationale ne peut pas mettre un terme au conflit, elle a un « devoir moral incontestable » d'aider les réfugiés et de leur fournir des voies juridiques vers la sécurité.

(Extrait sonore : Angelina Jolie-Pitt, Envoyée spéciale du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés).

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...