Somalie : l’ONU condamne un attentat meurtrier contre le personnel de l’UNICEF

Écouter /

Des enfants à l’école primaire dans le camp pour personnes déplacées Shabelle, à Garowe, dans le nord-est de la Somalie. © UNICEF Somalie / 2011 / Morooka

Plusieurs hauts responsables des Nations Unies ont condamné lundi dans les termes les plus forts l’attaque survenue le matin même contre un véhicule de l’Organisation en Somalie, durant laquelle quatre membres du personnel du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) ont trouvé la mort et quatre autres ont été grièvement blessés.

Le Secrétaire général de l'ONU a exprimé son indignation face à cette attaque et réitère l’engagement de la famille des Nations Unies à soutenir le peuple et le gouvernement de la Somalie dans la reconstruction de la paix et de la prospérité dans leur pays.

« Chacun d’entre nous, à l’UNICEF, est profondément attristé et profondément irrité », a déclaré le Directeur général de l’agence onusienne, Anthony Lake, dans une déclaration à la presse.

Selon l’UNICEF, un engin explosif improvisé (IED) visant un véhicule de l’ONU a explosé à Garowe, la capitale de la région autonome somalienne du Puntland, alors que les membres du personnel onusien se rendaient de leur domicile sur leur lieu de travail, un trajet d’environ trois minutes en temps normal.

Cet attentat meurtrier aurait été revendiqué par le groupe islamique al-Chabaab, qui dirait s'en prendre à l'ONU, en tant que membres des “forces de colonisation de la Somalie”.

« L’horrible attentat d’aujourd’hui contre nos collègues de l’UNICEF dans le nord de la Somalie est une agression non seulement dirigée contre eux, mais également contre les populations au service desquelles ils travaillaient. Nos pensées immédiates vont aux familles des quatre membres du personnel qui ont été tués et de ceux qui ont été blessés », a ajouté Anthony Lake.

« Nos collègues ont consacré leur vie à travailler pour les enfants de la Somalie. Ce ne sont pas des victimes. Tout comme ceux qui ont été blessés, ce sont des héros. Nous pleurons leur perte, et nous souhaitons aux blessés un prompt rétablissement », a-t-il dit.

La Mission des Nations Unies en Somalie (ONUSOM) a également condamné cette attaque meurtrière, dénonçant son « mépris total pour la vie des personnes qui œuvrent pour répondre aux besoins humanitaires et de développement du peuple de la Somalie ».

« Je suis choqué et horrifié par ce qui vient de se produire aujourd’hui à Garowe », a ainsi déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Somalie et chef de l’ONUSOM, Nicholas Kay, dans un communiqué de presse.

« Nos collègues de l’ONU sont attristés mais unis dans cette tragédie. L’ONU reste déterminée à soutenir le peuple de la Somalie », a affirmé M. Kay.

Le Chef des opérations humanitaires de l'ONU en Somalie, Philippe Lazzarini, s'est dit « horrifié par l'« attaque brutale » qui selon lui montre « un mépris total et abject pour la vie ».

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...