RCA : le Conseil proroge d'un an le mandat de la MINUSCA

Écouter /

Ambroisine Kpongo, Représentant permanente de la République centrafricaine, lors de son intervention devant le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Eskinder Debebe

Le Conseil de sécurité a prorogé, mardi, d'un an le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation en République centrafricaine. Cette décision survient alors que la MINUSCA, mission créée il y a tout juste six mois, est sur le point d'avoir déployé 90% de son personnel militaire, et alors que le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix vient d'achever une visite de quatre jours dans le pays.

À l'issue de cette visite Hervé Ladsous s'est notamment dit « raisonnablement optimiste » et satisfait de l'évolution positive de la situation en RCA.

Hervé Ladsous a souligné que le Forum de Bangui sera un élément clé dans la bonne conclusion de la transition en RCA, en vue de la mise en place d'un régime démocratiquement élu.

Devant les Quinze, la Représentante permanente de la RCA, Ambroisine Kpongo, a indiqué de son côté que les préparatifs du forum de Bangui qui aura finalement lieu du 4 au 11 mai, se déroulent dans de bonnes conditions et que l’Autorité nationale des élections (ANE) poursuit les préparatifs du processus électoral en dépit de l'incertitude qui entoure son financement.

Elle a aussi indiqué que parmi les objectifs que se sont fixes les Autorités de la Transition figure la lutte contre l'impunité ardemment réclamée par les populations Iors des consultations à la base. Ici, s'est-elle félicitée, un pas a été franchi en ce que le projet de Ioi portant création d’une cour pénale spéciale chargée de juger les crimes les plus graves commis en Centrafrique a ete vote le 22 Avril 2015 par le Conseil National de Transition, parlement intérimaire.

A noter que le Conseil de sécurité a aussi prorogé d'un an le mandat de la Mission pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental et adopté une résolution sur les sanctions imposées à la Côte d'Ivoire, décision accueillie avec un « sentiment mitigé » par le Représentant permanent adjoint du pays qui a souligné que la Côte d'Ivoire « n'a pas vocation à demeurer sous embargo plus longtemps ».

(Extrait sonore : Ambroisine Kpongo, Représentante permanente de la République centrafricaine)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...