Paludisme: la malaria tue toujours autant, un demi-million de morts par an

Écouter /

Des enfants entourés d'un filet de protection contre le paludisme en République dominicaine. Photo : OMS

Malgré des progrès, plus de 500’000 personnes décèdent encore chaque année des suites du paludisme dont les trois quarts sont des enfants de moins de cinq ans. Selon l’ Organisation mondiale de la Santé (OMS), la malaria sévit essentiellement en Afrique. Dans ces conditions, l'OMS lance un appel à renforcer les mesures de prévention, en marge des manifestations organisées dans le monde pour marquer la journée mondiale de lutte contre le paludisme (le 25 avril).

En 2013, l’OMS a dénombré 198 millions de cas de paludisme dans le monde et 584’000 tués. Près de 90 % des cas interviennent en Afrique. L'agence rappelle que 437’000 enfants africains sont décédés avant leur 5e anniversaire en raison de la malaria.

En vue de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, samedi, l’OMS s’inquiète du fait que seul un enfant sur cinq touché par la malaria en Afrique reçoit un traitement. Quinze millions de femmes enceintes n’ont reçu aucune dose recommandée pour prévenir la maladie. Environ 278 millions de personnes en Afrique n’ont aucune moustiquaire traitée avec des insecticides chez eux, l’équipement de base pour lutter contre la maladie, indique encore l’OMS.

Par ailleurs, l'OMS insiste sur l'accès trop limité aux soins. En 2013, 392 millions de doses ont été distribuées dans les pays touchés par la maladie. En comparaison, en 2005, seules 11 millions de doses avaient été distribuées.

En dépit de cet effort, “des millions de personnes ne sont toujours pas traitées contre la maladie, en premier lieu parce qu’elles n’ont qu’un accès limité aux centres de soins”, relève l’OMS. Des tests de dépistage rapide ont été mis en place mais l’OMS estime qu’il y a près de 40% des personnes qui pourraient avoir la malaria et ne sont toujours pas soumises à des tests en Afrique.

L’OMS recommande que les groupes les plus vulnérables, soit les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, reçoivent un traitement préventif.

Un nouveau plan stratégique de lutte contre la malaria sera présenté par l’OMS. Ce plan qui couvre la période 2016-2030, sera présenté aux Etats-membres de l’organisation lors de l’assemblée générale annuelle de 2015, prévue en mai prochain.

(Extrait sonore : Dr Pascal Ringwald, Coordonnateur de l'Unité Pharmacorésistance et endiguement du Programme mondial de lutte antipaludique de l'OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...