Népal: l'aide internationale s’organise

Écouter /

Des enfants secourus après le séisme au Népal (Photo: UNICEF/Nybo).

Plus de 72 heures après le séisme, l'aide internationale s'organise. Les organismes humanitaires présents sur place doivent alimenter en eau et en vivres la population tout en cherchant à sauver des rescapés ou en prenant en charge les milliers de blessés. A Genève, les organisations humanitaires ont rappelé cette mobilisation internationale, à l’image de l’UNICEF qui rappelle que les enfants sont particulièrement fragilisés par le sinistre. Et près d’un million d’entre eux ont un besoin urgent d’aide humanitaire, selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance.

Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF :

« Nous estimons qu'un million d'enfants ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Il y a encore de nombreux villages hors de Katmandou qui n'ont pas encore été visités et secourus. Donc nous ne connaissons pas encore  l'ampleur exacte des dégâts. Les enfants sont extrêmement vulnérables. Dans la situation actuelle, nous sommes particulièrement préoccupés par les risques des maladies liées à l'eau, les maladies hydriques pour toutes les familles qui n'ont pas accès à de l'eau saine.

Alors, quelles sont les priorités ? Un, le logement : trouver un toit et un abri sûr pour les femmes et les enfants vulnérables, en particulier avant la saison de la mousson qui frappe le Népal en mai. Mais nous sommes en avril et il pleut déjà fort sur Katmandou. Deuxièmement, eau et assainissement. Veiller à ce que les femmes et les enfants aient accès à de l'eau potable et des installations correctes pour se laver et aller aux toilettes. Troisièmement, l'éducation : veiller à ce que les enfants poursuivent leurs études par la construction de lieux d'apprentissage temporaire de fortune. Et enfin, le soutien psycho-social. Il faut savoir que de nombreux femmes et enfants sont seuls et sont par conséquent plus vulnérables et plus sujets aux traumas. Ils ont donc besoin d'aide ».

L'UNICEF dépêche deux avions cargos chargés de 120 tonnes d’aide, notamment de médicaments, des tentes et des couvertures.

Selon le dernier rapport de situation de l'ONU, ce tremblement de terre affecte la vie de huit millions de personnes. Plus de 1,4 million de personnes ont en particulier besoin de nourriture.

(Extrait sonore : Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...