Népal : L'OMS s'active pour atteindre les régions reculées

Écouter /

Dégâts dans la vallée de Katmandou causés par le séisme qui a frappé le Népal. Photo PNUD Népal/Laxmi Prasad

Alors que la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, vient d'entamer une mission de trois jours au Népal pour y évaluer les opérations humanitaires, l’Organisation mondiale de la santé a pris la direction de la coordination des secours médicaux à destinations des communautés touchées.

Tarik Jasarevic, Porte-parole de l'OMS, explique que l'accent est mis sur la livraison de fournitures médicales critiques aux régions reculées du pays, afin d'apporter une assistance médicale à toutes les personnes blessées pendant l'impact, notamment les personnes qui ont subie des fractures ou des blessures à la colonne vertébrale et qui ont besoin d'intervention chirurgicale importantes. L'objectif est de déployer des équipes médicales dans les zones qui n'ont pas de capacités chirurgicales.

L'OMS est également en train de mettre en place un système de surveillance épidémiologique.

De son côté, l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) avertit que le séisme aura sans doute un impact majeur sur la sécurité alimentaire du pays et a lancé un appel de 8 millions de dollars pour aider les agriculteurs népalais à reprendre les préparatifs pour la saison des semailles de riz qui doit commencer fin mai.

La semaine dernière, un séisme de magnitude 7,8 – le plus puissant jamais enregistré dans ce pays en 80 ans – a secoué le Népal, tuant plusieurs milliers de personnes tout en limitant l'accès à la nourriture et entraînant la dépendance de 3,5 millions d'individus de l'aide alimentaire.

(Extrait sonore : Tarik Jasarevic, Porte-parole de l' l’Organisation mondiale de la santé (OMS))

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...