Méditerranée : l'UNICEF demande une action « collective et courageuse »

Écouter /

Des migrants secourus par la marine italienne en Méditerranée : au péril de leur vie, des milliers tentent cette périlleuse traversée. Photo: UNHCR/A. D'Amato

Face à la multiplication des naufrages meurtriers en Méditerranée, l'UNICEF juge impératif d’entreprendre une action « rapide, collective et courageuse » pour éviter de nouvelles tragédies en Méditerranée. Alors que les drames et les sauvetages se multiplient, les enfants sont de plus en plus nombreux parmi les migrants qui tentent la traversée européenne, selon plusieurs organismes humanitaires.

Sans donner un bilan chiffré sur le sort des enfants, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance estime que 1.600 personnes sont déjà décédées cette année dans des tentatives de fuir des violences en recherchant une nouvelle vie, plus sûre, en Europe.

Dans ces conditions, l'agence onusienne demande aux décideurs de prendre en compte l'intérêt des enfants. Cela passe par un meilleur respect des engagements européens concernant les mineurs non-accompagnés et une augmentation des capacités pour les opérations de recherche et de sauvetage menées en mer.

A cet égard, l'UNICEF rappelle que lors de ces traversées, de nombreux jeunes enfants courent le risque d’abus et d’exploitation durant le voyage. « S’ils survivent à la traversée, ils se retrouvent souvent placés dans des conditions peu adaptées ou sûres, ou prennent le chemin de la criminalité », fait-on remarquer.

C'est pourquoi, l'UNICEF plaide également pour la poursuite des trafiquants d’êtres humains organisateurs de ces traversées périlleuses, et de s’attaquer aux causes de la migration à savoir le problème des conflits, de la pauvreté et de la discrimination dans les pays d’origine.

(Interview : Christophe Boulierac, porte-parole de l’UNICEF à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Dossiers, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...