L’ONU plaide en faveur d’une plus grande insertion professionnelle des personnes atteintes d’autisme

Écouter /

Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme. Photo: CARE/David Rochkind, Design: Kim Conger

A l’occasion de la Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé jeudi les entreprises à prendre des engagements concrets pour employer plus de personnes atteintes de troubles du spectre autistique.

Instaurée en 2007 par l’Assemblée générale de l’ONU à la demande du Qatar, cette Journée mondiale est organisée chaque année le 2 avril dans le but de mieux informer le grand public sur les réalités de ce trouble du développement.

« Il est extrêmement encourageant de constater que les troubles du spectre autistique sont de mieux en mieux connus du public et que beaucoup de ceux qui en sont atteints ont désormais accès à des services plus complets », s’est félicité le chef de l’ONU dans un message rendu public pour l’évènement, ajoutant que cette journée de sensibilisation ne doit pas seulement faire mieux comprendre cette maladie, mais également donner aux parents le courage d’envisager des thérapies précoces et être l’occasion de promouvoir la participation à part entière des autistes à la vie en société.

« Avec l’aide voulue, les autistes peuvent – et devraient – être scolarisés aux côtés des autres enfants. Il importe aujourd’hui d’offrir encore davantage de possibilités aux personnes souffrant de l’autisme, y compris dans le monde du travail », a poursuivi M. Ban.

Sur ce dernier point, le Secrétaire général a lancé un « Appel à l’action » en invitant les entreprises à prendre des engagements concrets pour employer des personnes atteintes de troubles du spectre autistique et à réfléchir davantage à la manière dont elles perçoivent les personnes souffrant d’autisme.

« Pour permettre l’avènement d’une société qui soit vraiment ouverte à tous, il faut savoir reconnaître les talents des personnes qui appartiennent au spectre de l’autisme plutôt que de se focaliser sur leurs points faibles », a affirmé M. Ban, tout en déplorant que 80% des patients souffrant d’autisme dans le monde soient également sans emploi.

« En cette Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, nous devons unir nos forces pour instaurer des conditions optimales qui permettent à ceux qui souffrent de l’autisme de contribuer eux aussi à la réalisation d’un avenir juste et durable pour tous », a conclu le Secrétaire général.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...