Libye: l'ONU demande la fin des hostilités

Écouter /

Conférence de presse de Bernardino Leon au Maroc le 19 Avril Photo ONU

Le Représentant spécial du Secrétaire-général pour la Libye et chef de la mission de soutien en Libye (MINUSIL) Bernardino Leon, a vivement condamné la reprise des hostilités dans différents quartiers de la capitale libyenne. Elles ont causé de nombreuses morts et mis la vie de civils en danger.

Les premières informations faisaient part de trois civils tués, dont une jeune fille, depuis la reprise de la violence à Fashloum. On parle aussi d'enlèvements de civils et des maisons auraient été brûlées pendant les combats.

Dans un communiqué Leon, a indiqué qu'alors que les acteurs politiques libyens prépondérants étaient rassemblés au Maroc, afin de chercher une médiation capable de mettre fin aux hostilités politiques et militaires en Libye, rien ne pouvait justifier quelque combat que ce soit à Tripoli. Il en va de même pour les conflits armés ailleurs dans le pays, selon cette déclaration.

Le Représentant spécial a réitéré son appel auprès des différentes parties libyennes, de tout mettre en œuvre afin de cesser les combats à Tripoli et ailleurs. Il a aussi demandé à ce que toutes les mesures nécessaires soient prises pour créer un climat propice au dialogue qui se poursuit.

Bernardin Leon a exhorté les différents acteurs à s'assurer que les civils ne soient pas pris pour cible pendant les combats et que les droits de l'homme et le droit humanitaire soient protégés. Bernardino Leon a aussi demandé la libération de tous les civils enlevés ainsi que des traitements médicaux accessibles aux blessés.

(Mise en perspective de Tsigué Shiferaw)

 

Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...