Libye : Le Conseil de sécurité appelle les parties à s'accorder sur la formation d'un gouvernement d'unité nationale

Écouter /

Populations déplacées par les violence en Libye (photo d’archive) Photo:HCR/A.Duclos

Le Conseil de sécurité a appelé les parties prenantes en Libye à conclure un accord sur la formation d’un gouvernement d’unité nationale. Cet appel se fait à l'approche du prochain cycle de négociations prévu dans le cadre du dialogue inter-libyen. Celui-ci doit se tenir le mercredi 15 avril, au Maroc, sous les auspices du Représentant spécial du Secrétaire général, Bernardino León. Une réunion des dirigeants politiques libyens a déjà eu lieu le 13 avril, en Algérie.

Dans une déclaration à la presse, les Quinze ont exhorté toutes les parties prenantes libyennes participant aux négociations à se mettre d’accord sur la formation d’un gouvernement d’unité nationale capable de mettre fin à la crise politique, sécuritaire et institutionnelle que traverse le pays.

Les Quinze ont exprimé leur profonde préoccupation face à la poursuite des violences dans le pays, et ont réaffirmé qu’il ne pouvait y avoir de solution militaire à la crise en Libye. Ils ont appelé toutes les parties à cesser les hostilités afin de créer un « environnement paisible et propice à l’établissement d’un dialogue inclusif ».

Le Conseil de sécurité a aussi souligné qu’il était prêt à sanctionner « ceux qui menacent la paix, la stabilité ou la sécurité de la Libye ou qui entrave ou nuisent à la réussite de sa transition politique ».

Il a enfin réaffirmé son « ferme attachement à la souveraineté, l’indépendance, l’intégrité territoriale et l’unité nationale de la Libye ».

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...