Journée internationale du Jazz: une musique synonyme de dialogue

Écouter /

Photo: UNESCO

Paris a été choisie comme principale ville d'accueil de l'édition 2015. Présentée chaque année à cette date, en partenariat avec le Thelonious Monk Institute of Jazz, la Journée Internationale du Jazz promeut le jazz en tant qu'outil de liberté et de créativité, d'unité, de dialogue et de coopération entre les peuples. Cette célébration figure sur le calendrier officiel de l'UNESCO et des Nations Unies. Elle s'inscrit cette année dans le cadre du 70ème  anniversaire de l'UNESCO.

Selon Irina Bokova : « Le jazz est synonyme de dialogue. Il va vers les autres et rallie tout le monde. Il implique le respect des droits de l'homme et de la dignité de chacun et de chacune, quelle que soit leur origine. Il veut comprendre les autres, les laisser s'exprimer, les écouter avec respect. C'est pour toutes ces raisons que nous célébrons ensemble le jazz, cette musique de liberté qui est une force pour la paix et dont les messages n'ont jamais été aussi vitaux qu'aujourd'hui, en ces temps de turbulences, alors que nous célébrons le 70ème anniversaire de l'UNESCO. Ce concert exceptionnel constituera le temps fort d'une année cruciale ».

La célébration de la Journée Internationale du Jazz démarrera à Paris le 30 avril avec une journée de concerts et de programmes d'éducation au jazz. En soirée, un grand concert au siège de l'UNESCO réunira des stars comme Dee Dee Bridgewater (Etats-Unis), A Bu (Chine), Igor Butmzan (Russie), Herbie Hancock (Etats-Unis), Al Jarreau (Etats-Unis), Ibrahim Maalouf (Liban), Hugh Masekela (Afrique du Sud), Marcus Miller (Etats-Unis), Guillaume Perret (France), Dianne Reeves (Etats-Unis), Claudio Roditi (Brésil), Wayne Shorter (Etats-Unis), Dhafer Youssef (Tunisie) et de nombreux autres artistes. John Beasley (Etats-Unis) sera le directeur musical de cette soirée.

« Le 30 avril, le jazz sera honoré dans le monde entier, a déclaré Herbie Hancock. Les pays de tous les continents braqueront les projecteurs sur le jazz pendant une journée, partageant sa beauté, sa passion et ses valeurs. Educateurs, artistes visuels, écrivains, philosophes, intellectuels, danseurs, musiciens de tous âges et de tous les niveaux, photographes, cinéastes, vidéographes, bloggeurs, et fans participeront à la Journée Internationale du Jazz en échangeant leurs idées à travers des concerts, des programmes d'éducation et d'autres formes de créations ».

Le concert parisien sera retransmis en direct dans le monde entier via les sites web de l'UNESCO, du Département d'Etat américain et du Thelonious Monk Institute of Jazz. Les événements parisiens comprennent des master classes, des tables rondes, des ateliers d'improvisation et des programmes éducatifs menés par des musiciens de renommée mondiale, des éducateurs et des diplomates. Outre le grand concert de la soirée, de nombreux autres concerts et spectacles se dérouleront à Paris.

L'instauration de la Journée Internationale du Jazz veut réunir des communautés, des écoles et d'autres groupes dans le monde en vue de célébrer le jazz et d'en apprendre davantage sur cet art, ses racines et son impact. La Journée Internationale du Jazz veut aussi renforcer le dialogue interculturel, faire prendre davantage conscience au public du rôle du jazz pour la promotion des valeurs universelles figurant au mandat de l'UNESCO. En tant que langage universel de la liberté, le jazz promeut l'inclusion sociale, renforce la compréhension mutuelle et la tolérance, nourrit la créativité.

Guillaume Perret, Saxophoniste. Photo: UNESCO

Guillaume Perret est un saxophoniste et compositeur inventif dont la sortie prodigieuse inclassable. Né à Annecy, en France, il a obtenu des diplômes dans les deux conservatoires de jazz et de saxophone classique et a continué à jouer avec un éventail d’artistes français et internationaux, y compris Damion Reid, Miles Okazaki, Ibrahim Maalouf, François Jeanneau, Daniel Humair, Ira Coleman, Nguyên Lê et beaucoup d’autres. Perret a contribué à plus de trente albums à la fois comme leader et accompagnateur. Il compose régulièrement des oeuvres pour orchestre et ballet contemporain. Son groupe actuel, Guillaume Perret & l’épopée électrique, mêle jazz, rock, métal lourd et d’autres influences. Son premier album 2012 sur le label Tzadik sous les auspices du célèbre compositeur d’avant-garde, John Zorn, propose une caractéristique set-up de Perret, qui comprend une pédale wah-wah et une suite d’effets électroniques. Perret maintient un programme performant et d’enseignement occupé, apparaissant dans des festivals et des ateliers à travers le monde. La dernière version de sa bande est Ouvrez-moi .

(Interview: Guillaume Perret, saxophoniste et compositeur; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...