Genève/UPU : repenser les postes à l'ère du numérique

Écouter /

Les défis du commerce électronique et les services financiers postaux ainsi que la question du modèle économique des services postaux, sont au menu de la Conférence stratégique mondiale de l'Union postale universelle (UPU) qui se tient depuis ce lundi et jusqu'au 14 avril à Genève. Le débat porte sur les façons dont la poste entend s'adapter face à l'évolution rapide de l'environnement économique.

En effet, le commerce électronique transfrontalier est perçu comme le secteur de développement commercial le plus important pour les postes et l'une des principales activités stratégiques pour l'UPU et ses Pays-membres. Devant les opportunités multiples que le commerce électronique fait éclore, l'UPU aide ses membres à mettre en place une solution et un réseau postaux véritablement intégrés (désignés par l'acronyme ECOMPRO) pour répondre aux besoins du client des temps modernes.

Dans un entretien accordé à la Radio des Nations Unies, le Vice-Directeur général de l'UPU est revenu sur les contours de cette stratégie mondiale des postes, mais aussi comment les services postaux entendent relever le défi du commerce électronique.

L'autre chantier de cette conférence portera sur les services financiers postaux. L'UPU rappelle à cet égard qu'après les banques, les postes et leurs grandes agences financières sont les acteurs mondiaux qui contribuent le plus fortement à l'inclusion financière. « Un milliard de personnes bénéficient déjà de services de base pour leurs transactions, grâce à la poste, qui gère plus d'un milliard cinq cent mille comptes postaux d'épargne ou de dépôt ». L'UPU souligne qu'à l'échelon mondial, les rapatriements d'argent effectués par les migrants par des canaux formels s'élevaient à 404 milliards d'USD en 2013.

(Interview : Pascal Clivaz, Vice-Directeur général de l'Union postale universelle ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...