France : la lutte contre le racisme et l’antisémitisme érigée en cause nationale

Écouter /

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, signe un livre de condoléances à la Mission permanente de la France auprès des Nations Unies après l’attentat contre Charlie Hebdo, en janvier 2015. (Photo : ONU/Evan Schneider)

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme a été érigée en cause nationale pour l’année 2015. Une décision de Paris en réponse à une aspiration forte du peuple français en faveur de la fraternité et de la tolérance après les attentats contre le journal satirique Charlie Hebdo le 9 janvier dernier. Cette aspiration a été maintes fois rappelée lors de l'examen du rapport de la France devant le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale. Et dans cette France post-Charlie, on a également noté une augmentation des actes antisémites et antimusulmans.

L'examen du rapport de la France a été fortement dominé sur cette France post-Charlie. Occasion saisie par Paris pour rappeler l'aspiration de son peuple en faveur de la fraternité, de la tolérance et de la liberté d'expression surtout après l'attentat contre l'hebdomadaire satirique en janvier dernier.

Devant le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, la France s'est montrée ferme sur les principes du droit à la caricature dans une société démocratique. Une façon de dire aux fondamentalistes que vous ne pouvez pas dresser les communautés les unes contre les autres. Mais cette France post-Charlie a coïncidé avec une augmentation des actes antimusulmans.

« Après une année 2014 qui a été relativement positive en terme d'actes antimusulmans puisqu'ils avaient baissé de 40%. L'après attentat a marqué une explosion des actes dirigés contre les musulmans surtout dans les jours qui ont immédiatement suivi ces attentats puisque dans les trois dernières semaines du mois de janvier, on a recensé autant d'actes en France que durant toute l'année 2014., soit un peu plus d'une centaine. Et que nous sommes toujours sur des tendances qui sont malheureusement extrêmement élevées, » a déclaré le Préfet Gilles Clavreul.

La France a d'ailleurs fait de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une grande cause nationale cette année.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo ; avec un extrait sonore du Préfet Gilles Clavreul, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...