Forum mondial sur les produits de base: la CNUCED se penche sur la transparence de ce négoce

Écouter /

Michael Møller, Directeur général par intérim de l’ONU-Genève et Mukhisa Kituyi, Secrétaire général de la CNUCED lors du Forum de 2014.

« Affirmer que le monde a pris congé pour un certain temps d'un prix du pétrole supérieur à 100 dollars n'est certainement pas trop présomptueux ». Telle est la conviction affichée ce lundi à Genève par le Président du Conseil mondial de l'énergie, lors de l'ouverture du Forum mondial sur les produits de base. Organisée par la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED), cette édition 2015 du Forum a pour thème: « Commerce des produits de base: Enjeux et perspectives ».

Parmi les questions abordées, il y a les implications pour les pays en développement tributaires des matières premières, de la chute spectaculaire depuis la mi-2014 des prix du pétrole et d’autres produits.

René Bautz, Président du Conseil mondial de l'énergie :

« Le secteur de l'énergie a traversé ces derniers mois une période particulièrement turbulente, avec notamment une chute brutale des prix du pétrole. A la mi-juin 2014, le baril de pétrole valait encore 115 dollars américain à la Bourse de Londres. Aujourd'hui, son prix est négocié à environ 57 dollars sur le marché, soit une chute de plus de 50%. Affirmer que le monde a pris congé pour un certain temps d'un prix du pétrole supérieur à 100 dollars n'est certainement pas trop présomptueux.

Une offre excédentaire est également consécutive à un changement de politique opéré par certains pays producteurs, lesquels ont accepté une chute des prix en vue de conserver leur part de marché. Toute cette volatilité n'est pas sans conséquence. En 2015, la chute des prix du pétrole a eu un impact direct sur les programmes d'investissement des entreprises productrices, notamment dans des secteurs où le seuil critique de 65 à 70 dollars le baril, est vital pour assurer une certaine rentabilité. »

La question du manque d’informations disponibles sur le négoce des produits de base en Suisse est au cœur des discussions de la sixième édition annuelle du Forum mondial sur les produits de base. Participeront à ces travaux jusqu'à demain mardi, des représentants du Gouvernement suisse, de sociétés commerciales indépendantes et des défenseurs de la transparence. Selon la CNUCED, le manque d’informations entrave l’élaboration des politiques et représente un risque significatif pour la réputation des entreprises tout comme celle de leurs Etats d’origine et d’accueil.

(Extrait sonore : René Bautz, Président du Conseil mondial de l'énergie)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...