Finance et développement: l'appel de Ban Ki-moon pour un cadre de financement cohérent et holistique pour le développement durable

Écouter /

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Photo: ONU/Rick Bajornas

Lors de l'ouverture de la Réunion spéciale de haut niveau de l'ECOSCOC le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a lancé un appel pour que la troisième Conférence des Nations Unies sur le financement du développement, qui se réunira en juillet à Addis-Abeba, soit un succès.

La réunion de haut niveau tenue sur le thème général : "Cohérence, coordination et coopération dans le contexte du financement du développement durable et du programme de développement pour l'après-2015" rassemble des représentants de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international (FMI), de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED),

Selon Ban Ki-moon, cette réunion de haut niveau, organisée ce lundi, est une étape importante dans les préparatifs de la prochaine troisième Conférence internationale sur le financement du développement à Addis-Abeba, ainsi que pour le Sommet de l’après-2015 et de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques cette année.

Selon lui, la forte participation des principaux acteurs institutionnels et des représentants de la société civile et du secteur privé ici aujourd’hui, illustre le niveau de coopération qui a émergé dans les efforts communs visant à élaborer un programme de développement post-2015 sans précédent.

Ban Ki-moon a indiqué qu'il vient d'assister à Washington, à la réunion de printemps du FMI et de la Banque mondiale, où il a senti un engagement fort pour porter cet esprit de collaboration vers Addis-Abéba, et au-delà. La Conférence d’Addis-Abeba offre une chance de concevoir un nouveau cadre financier international qui soit prévisible et efficace dans la réalisation du développement durable et inclusive.

« En travaillant ensemble, nous devrions chercher trois principaux résultats à Addis-Abéba: tout d’abord, un cadre de financement cohérent et holistique pour le développement durable; deuxièmement, des résultats concrets, en particulier dans des domaines cruciaux tels que les infrastructures, l’agriculture, les besoins sociaux, et de soutien aux petites et moyennes entreprises; et troisièmement, un processus de suivi fort pour veiller à ce qu’aucun pays ne soit délaissé. Ce suivi doit être basé sur l’expertise technique et la participation des acteurs institutionnels réunis ici aujourd’hui, » a-t-il déclaré.

Pour le Secrétaire général, la reprise économique mondiale continue d’être lente. Elle a été entravée par de nouveaux défis, y compris un certain nombre de chocs imprévus, tels que les conflits géopolitiques dans différentes parties du monde. Aussi, importe-t-il de réfléchir sur les bonnes politiques qui peuvent soutenir une reprise forte, équilibrée et durable. Trop de choses sont en jeu pour risquer de voir la croissance de l’économie mondiale stagner à long terme.

Par ailleurs, a poursuivi Ban Ki-moon, il faut identifier et s'attaquer aux causes profondes du chômage élevé des jeunes, fort répandu dans de nombreux pays. De même sont nécessaires des mesures politiques visant à accroître l’emploi formel et combler l’écart entre les sexes dans les marchés du travail.

Ban Ki-moon a estimé que le Programme de développement post-2015 est ambitieux. Les besoins de financement sont énormes. Selon lui, ils ne peuvent être atteints que si la communauté internationale travaille de concert L'ECOSOC et ses organes subsidiaires continueront à apporter leur contribution. Seul un effort concerté de toutes les parties prenantes, en particulier chez ceux qui sont rassemblés ici aujourd’hui, nous permettra de réussir. « Nous devons travailler en étroite collaboration pour faire de cette année une année d’action mondial, qui restera dans les mémoires comme l’aube d’une nouvelle ère de développement durable,» a-t-il conclu.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...