Enfants : un nouveau fonds consacrera un milliard de dollars à la nutrition

Écouter /

Photo : WFP/Graeme Williams

Le Pouvoir de la nutrition, un nouveau Fonds indépendant lancé aujourd’hui, va aider des millions d’enfants à atteindre leur plein potentiel. Soutenu par les principales organisations de la philanthropie privée et le développement international, le partenariat vise à débloquer un milliard de dollars pour lutter contre la dénutrition infantile dans certains des pays les plus pauvres du monde.

Le Pouvoir de la nutrition sauvera des vies et aidera des millions d’enfants à échapper aux effets de la malnutrition. Il aidera les pays à bâtir des collectivités saines et prospères. Le Fonds grâce à des arrangements en place va débloquer les 200 premiers millions de dollars. Il regroupe des bailleurs tels le Children's Investment Fund Foundation, UBS Optimus Foundation, le Ministère britannique pour le développement international, l’UNICEF et la Banque mondiale. Le Fonds s'ouvre aujourd’hui à des investisseurs privés et publics.

Sans les bons nutriments, les services de santé et de soins dans les 1 000 premiers jours de la vie, le cerveau et le corps d’un enfant ne parviennent pas à se développer correctement. Contrairement à la faim, ces effets sont largement invisibles et essentiellement irréversibles. La dénutrition est la cause sous-jacente de 45 pour cent de la mortalité des enfants de moins de cinq ans – soit près de trois millions de décès chaque année. La dénutrition laisse près de quatre enfants sur dix en Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud avec des cerveaux et des organismes sous-développés. En conséquence, ces enfants ont un QI inférieur et sont plus susceptibles d’abandonner l’école. Comme les adultes, 33% d'entre eux sont moins susceptibles d’échapper à la pauvreté.

Mais le problème ne s'arrête pas là. Les filles sous-alimentées se transforment en mères sous-alimentées, qui donnent naissance à des enfants souffrant de malnutrition. Cela crée un cercle vicieux qui freine l’épanouissement des générations futures.

L’argent recueilli par le Pouvoir de la nutrition va financer à grande échelle, des programmes de nutrition à fort impact pour aider à briser ce cycle. L’expérience montre que grâce à de bons nutriments et des soins dès le début de la vie, le cerveau et le corps d’un enfant sont en mesure de développer leur plein potentiel, d'améliorer leur santé, ainsi que l’éducation et les moyens de subsistance futurs. C'est un investissement dans les enfants, les familles et les communautés qui durera longtemps.

Pour la première fois, une combinaison de finances privées et publiques soutiendra les programmes menés par les pays qui ciblent la dénutrition infantile. Le Pouvoir de la nutrition agira comme un catalyseur permettant de multiplier les ressources financières pour ce domaine, grâce à une combinaison de subventions, de financements gouvernementaux et à la contribution de l’Association internationale de développement (IDA).

Le Fonds a développé une offre innovante qui garantit pour chaque dollar de financement privé les bailleurs de fonds s'engagent à verser jusqu'à six dollars de contribution. Les gouvernements qui cherchent un soutien financier pour leurs programmes nationaux de nutrition seront également en mesure de multiplier leurs ressources à travers le Fonds.

Le Pouvoir de la nutrition débloque à compter d'aujourd'hui une première tranche de 200 millions de dollars de financement. Les contributions comprennent 55 millions de dollars de la Fondation Fonds d’investissement des enfants, 47 millions du ministère britannique du développement international, et jusqu’à 26 millions de la Fondation UBS Optimus.

Ces ressources seront mobilisées par l’intermédiaire d’un nouveau fonds d’affectation du Groupe de la Banque mondiale (GBM) pour la nutrition et à travers un mécanisme de financement basé sur des contreparties de l’UNICEF.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...