Education pour tous 2000-2015 : Seul un tiers des pays a atteint les objectifs de l'éducation

Écouter /

Image: UNESCO

Seul un tiers des pays a atteint l'ensemble des objectifs fixés en 2000 en matière d'éducation pour tous; seule la moitié seulement est parvenue à l'objectif principal : la généralisation de l'enseignement primaire; et pour atteindre les nouveaux objectifs à l'horizon 2030, il faudra ajouter chaque année 22 milliards de dollars supplémentaires à des contributions gouvernementales déjà ambitieuses.

Telles sont les données principales de l'édition 2015 du Rapport mondial de suivi sur l’Éducation pour tous, Progrès et enjeux (GMR), publié jeudi par l'UNESCO.

Le Rapport fait état des progrès réalisés au cours des quinze dernières années pour atteindre ces objectifs.

« Le monde a réalisé d'importants progrès en matière d'éducation pour tous, a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova. Bien que les objectifs pour 2015 n'aient pas été atteints, des millions d'enfants en plus sont scolarisés par rapport à ce que laissaient augurer les tendances des années 1990. Mais la tâche est loin d'être accomplie. Il nous faut des stratégies spécifiques, bien financées, qui donnent la priorité aux plus pauvres – en particulier les filles –, qui améliorent la qualité de l'enseignement et réduisent le fossé de l'alphabétisation afin que l'éducation devienne vraiment universelle.»

En ce qui concerne l'Afrique subsaharienne, le Rapport signale que malgré des efforts énormes et une scolarisation des enfants jusqu'à la fin du premier cycle du secondaire qui ait doublé, la moitié des femmes sur le continent n'ont pas les compétences de base et moins de la moitié des enseignants sont formés.

Selon l'analyste principal du Rapport, ces résultats sont liés notamment au fait que le continent a du commencer d'un niveau très bas, et faire face à des questions difficiles voir impossible telles que la démographie et les conflits.

La Mozambique, l'Éthiopie et le Burkina Faso aurait effectué des progrès historiques, comparables a peu de pays.

Publié un mois avant le Forum mondial de l’éducation qui se tiendra à Incheon, en République de Corée, le rapport fait également ressortir un certain nombre de recommandations.

Pour finaliser les objectifs de l’Éducation pour tous, il invite notamment les gouvernements à rendre obligatoire au moins un an d’éducation pré-primaire.

Le rapport indique également que l’éducation doit être gratuite pour tous les enfants : les frais de scolarité, le paiement des manuels scolaires, uniformes scolaires et frais de transport doivent être supprimés.

Sur le plan de l’équité, le rapport appelle les gouvernements, les bailleurs de fond et la société civile à développer des programmes et cibler des financements de façon à répondre aux besoins des plus défavorisés afin qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte. En outre, les gouvernements doivent mettre fin aux graves manques de données afin de pouvoir orienter des ressources vers ceux qui sont le plus dans le besoin.

Concernant le programme de développement pour l’après-2015, le rapport recommande que les futurs objectifs pour l’éducation soient « spécifiques, pertinents et réalistes ».

 

(Extrait sonore : Manos Antoninis, analyste principal des politiques du Rapport Éducation pour tous, UNESCO)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...