Ebola : l'OMS publie son plan réponse stratégique pour 2015

Écouter /

A Freetown en Sierra Leone, on desinfecte les toilettes Photo UNMEER Kingsley Ighobor

Depuis un an que l'OMS s'efforce de maîtriser la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest, qui a débuté en Guinée forestière – région dans laquelle se rejoignent les frontières de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone – et qui s'est ensuite étendue à neuf pays, l'Organisation a mis sur pied l'opération d'urgence la plus étendue qu'elle ait jamais organisée.

L'OMS est désormais présente sur 77 sites de terrain, avec plus de 710 agents dans les trois pays les plus touchés, ainsi qu'au Mali. Voici résumés les principaux éléments de cette action – les gens, le matériel, la recherche et le conseil et les informations techniques nécessaires – et mis à disposition pour stopper l'augmentation du nombre de cas et rapprocher celui-ci toujours plus de zéro.

L'OMS a facilité l'examen de nombreux vaccins, médicaments, traitements et outils diagnostiques pour le traitement et le dépistage de la maladie à virus Ebola. Grâce à une procédure de développement accélérée, deux vaccins candidats en sont désormais aux essais cliniques de phase III, et d'autres vaccins ont été mis au point par des groupements un peu partout dans le monde.

Selon l'OMS le Libéria n'a pas connu de nouveau cas déclaré depuis le 27 février 2015. Cependant il est trop tôt encore pour parler d'éradication de la maladie. Pour Pieter Desloovere, le choix de la crémation pour les victimes de la maladie pourrait avoir permis un meilleur contrôle de la propagation de l'épidémie.

(Propos de Pieter Desloovere, porte-parole à l'O.M.S; mise à jour de Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...